Bac 2016 : un taux de réussite record qui pose question

Le bac 2016 a eu un taux de réussite record. 88,5% des candidats de la génération 98 ont été reçus cette année. Une classe d'âge a obtenu son sésame pour les études supérieures. Un diplôme qui se dévalorise au fil des ans pour certains.

France 2

C'est un bac aux résultats jamais vus. Comme ces lycéennes, 88.5% des candidats ont été admis à l'examen, mais cela pose question. Valérie Sipahimalani est secrétaire générale adjointe du SNES. Pour elle, c'est une bonne chose. Jean-Robert Pitte est l'ancien président de la Sorbonne. À ses yeux, l'examen est dépassé. Alors le bac est-il trop facile et bradé ? "Le bac tel qu'il est aujourd'hui est une mascarade inutile et dangereuse qui crée des déceptions pour ceux qui l'ont et échouent quelques mois après à l'université", assure Jean-Robert Pitte.

Presque la moitié des étudiants ont eu une mention cette année

Pour la secrétaire générale adjointe du SNES, "le problème n'est pas que le bac soit bradé ou pas, le problème est de savoir qui s'y prépare et actuellement on a quand même un quart des garçons français qui n'a pas le baccalauréat". Assez bien, bien ou très bien, les mentions ont elles aussi battu des records. En 1990, près d'un quart des élèves en décrochait une. Ils sont près d'un tiers en 2000 et presque la moitié cette année. "Les classes préparatoires qui sont normalement les filières pour les étudiants bénéficiant d'une mention bien ou très bien n'ont plus assez de place pour accueillir tous ces gens-là", se désole Jean-Robert Pitte. Une critique de la valeur du bac appuyée par des statistiques, une fois le bac obtenu, moins de la moitié des bacheliers passe en seconde année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des lycéennes découvrent les résultats du baccalauréat, le 5 juillet 2016 à Caen (Basse-Normandie).
Des lycéennes découvrent les résultats du baccalauréat, le 5 juillet 2016 à Caen (Basse-Normandie). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)