Un groupe de 1,5 million de manchots Adélie découvert en Antarctique

C'est ce qu'indique une étude publiée, vendredi, dans la revue "Scientific Reports".

Des manchots Adélie sur une photo de l\'université de l\'Etat de Louisiane publiée le 2 mars 2018.
Des manchots Adélie sur une photo de l'université de l'Etat de Louisiane publiée le 2 mars 2018. (MICHAEL POLITO / LOUISIANA STATE UNIVERSITY / AFP)

Ils étaient jusqu'alors inconnus au bataillon. Des chercheurs ont découvert plus de 1,5 million de manchots Adélie regroupés dans des colonies géantes sur un archipel isolé de l'Antarctique. C'est ce qu'affirme une étude publiée, vendredi 2 mars, dans la revue Scientific Reports.

"Notre étude révèle que les Danger Islands abritent 751 527 couples de manchots Adélie", indique le texte, alors que de précédentes estimations évoquaient seulement quelque 300 000 couples sur un des îlots de cet archipel de la mer de Weddell, à l'est de la péninsule antarctique.

L'étude appelle à mettre en place des mesures pour préserver ces populations. Le manchot Adélie est victime des hausses de température. En octobre, des chercheurs français du CNRS, qui observent depuis 2010 une colonie de 18 000 couples de manchots dans l'est de l'Antarctique, ont révélé que seuls deux poussins avaient survécu après la dernière saison de reproduction.