Var : les tortues de Floride deviennent un vrai fléau

Choyées dans les années 90, elles sont devenues aujourd'hui beaucoup trop envahissantes. On parle bien des petites tortures de Floride, achetées en animaleries, qui ont depuis bien grandi... Beaucoup de propriétaires décident alors de les abandonner.

France 3

Elles étaient très à la mode dans les années 90. Plusieurs dizaines de tortues d'eau de Floride ou de Chine sont ainsi parkées dans ce refuge associatif de Carnoul. Certaines ont été retrouvées dans la nature, d'autres après l'arrestation de trafiquants, mais la plupart viennent de propriétaires qui ne veulent plus s'en occuper chez eux. Dans ce village des Tortues, 200 à 300 demandes d'abandon sont reçues chaque mois. Le refuge ne peut plus en accueillir, et ces tortues deviennent un vrai problème pour la biodiversité.

Des tortures qui vivent jusqu'à 45 ans

"La problématique des tortues, c'est qu'elles vivent très longtemps : pour une tortue de Floride, c'est jusqu'à 40, 45 ans sans souci, explique Sebastien Caron, spécialiste des tortues de l'association SOPTOM Carnoules 83. Elles étaient achetées en général dans les années 90, quand elles étaient toutes petites dans les animaleries. Et les gens se retrouvent face à ce constat que leur petite tortue est devenue très grande et vit très longtemps". Comme le refuge est saturé, beaucoup sont abandonnées dans la nature : les tortues américaines sont en train de coloniser l'étang des Péguières à Fréjus (Var), menaçant la Cistude d'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les animaux ont été relâchés au large de la Floride. Et il n\'y avait pas que des bébés dans le lot. Sur ce cliché, Laurie Herrick, une spécialiste des tortues marines, s\'apprêtent à remettre à l\'eau une tortue largement plus grande que les autres.
Les animaux ont été relâchés au large de la Floride. Et il n'y avait pas que des bébés dans le lot. Sur ce cliché, Laurie Herrick, une spécialiste des tortues marines, s'apprêtent à remettre à l'eau une tortue largement plus grande que les autres. (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)