Le poisson rouge était un pompier pyromane

A Pontarlier, un poisson rouge a arrêté un incendie grâce à l'eau de son bocal.

Stop, un poisson rouge, a éteint un incendie provoqué par son bocal, à Pontarlier, dans le Doubs (photo d\'illustration).
Stop, un poisson rouge, a éteint un incendie provoqué par son bocal, à Pontarlier, dans le Doubs (photo d'illustration). (MAXPPP)

"Les pompiers m'ont dit qu'ils n'avaient jamais vu ça." Eliane n'est pas près d'oublier l'incendie qui a frappé son appartement de Pontarlier (Doubs) mardi 10 novembre. "Pffff, moi, ça m’a coupé les jambes toute la journée. C’est quand même une drôle d’histoire, non ?", confie-t-elle à L'Est républicain.

Difficile de lui donner tort. Tout commence mardi midi. Alors que la retraitée s'est absentée, la table en osier installée dans son salon commence à chauffer dangereusement sous l'effet conjugué du soleil, de la fenêtre et du bocal de Stop, son poisson rouge. Le meuble prend feu et le détecteur de fumée se déclenche.

"On n'a pas eu besoin de déployer des moyens hydrauliques"

Un voisin appelle les pompiers. Arrivés sur les lieux du sinistre, ils constatent que le travail est déjà fait. La chaleur a fait éclater le bocal de Stop, et l'eau du poisson rouge a éteint l'incendie. "On n’a pas eu besoin de déployer de moyens hydrauliques", confirme à L'Est républicain le responsable des pompiers.

Pyromane, puis pompier, Stop a survécu à cette drôle d'histoire, contrairement à la table en osier. "Quand on est arrivés, il était dans une flaque d'eau toute noire, mais il a tenu bon, raconte Eliane, avant de conclure : Vindiou, ce poisson, c'est quand même un costaud."