Cet article date de plus de huit ans.

L'avenir est plus rose pour la panthère de l'Amour

Elle est la gagnante du palmarès annuel établi chaque année par le WWF sur l'évolution des espèces menacées. Sa population a augmenté de 50%, mais elle reste en danger de disparition, puisqu'elle ne compte que 50 individus en Asie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une panthère de l'Amour, âgée d'environ 2 mois, au zoo de la Tête d'Or, à Lyon, le 9 octobre 2013 en octobre.  (ROBERT PRATTA / REUTERS)

C'est un félin très rare que l'on distingue grâce à sa fourrure épaisse, tachetée de noir. La panthère de l'Amour, une espèce vivant aux confins de la Russie et de la Chine, est en tête du palmarès 2013 établi chaque année par le WWF sur l'évolution des espèces menacées. 

Selon ce classement publié par l'Organisation mondiale de la protection de la nature en Suisse, "la population des panthères de l'Amour a augmenté de 50% ces cinq dernières années". "Il s'agit d'un brillant succès, même si le nombre total d'animaux reste faible, avec 50 individus", explique le WWF. 

C'est un animal solitaire, qui vit dans la région transfrontalière entre la Russie, la Chine et la Corée du Nord. Il est recherché par les braconniers en raison de sa fourrure tachetée très particulière. La hausse du nombre de panthères de l'Amour s'explique principalement par la création d'un nouveau parc national dans l'Extrême-Orient russe, indique le WWF, qui précise que cet animal fait partie "des mammifères les plus rares de la planète"

  (ROBERT PRATTA / REUTERS)

Parmi les autres espèces mieux protégées en 2013, la tortue luth, le saumon ou encore la baleine grise. 

Inquiétude pour les rhinocéros

A l'autre extrémité de ce classement, figure le rhinocéros, grand perdant des espèces protégées en 2013. Au cours des 12 derniers mois, 919 rhinocéros, soit 50% de plus qu'en 2012, ont été braconnés rien qu'en Afrique du Sud, un "triste record", selon le WWF.

Ce chiffre confirme qu'au "niveau mondial, le braconnage échappe à tout contrôle", ajoute le WWF, en précisant que les "braconniers font partie d'organisations criminelles, et sont équipés d'appareils de vision nocturne, d'hélicoptères et d'armes automatiques". Sur le marché noir, la corne de rhinocéros se négocie à plus de 16 300 euros le kilo et est surtout prisée par les pays asiatiques.

La situation du papillon monarque, celle du poisson-chat géant et celle du manchot alertent aussi particulièrement le WWF cette année. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, 21 286 espèces animales et végétales sont menacées de disparition dans le monde en raison du changement climatique, de l'agriculture ou du commerce illégal. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.