"Ils ont pour la plupart ingéré du mazout ou en ont sur le plumage" : plusieurs animaux échouent sur les plages des Landes à cause des intempéries

Phoques, tortues, oiseaux marins, de nombreux animaux épuisés par les tempêtes à répétition échouent régulièrement sur la côte landaise depuis le début de l'année, rapporte France Bleu Gascogne, mardi.

Les guillemots sont les oiseaux marins qui sont le plus recueillis en ce début d\'année 2018 par Alca Torda dans les Landes. (Photo d\'illustration)
Les guillemots sont les oiseaux marins qui sont le plus recueillis en ce début d'année 2018 par Alca Torda dans les Landes. (Photo d'illustration) (MCPHOTO / BLICKWINKEL)

Près d'une trentaine d'oiseaux marins ont déjà été recueillis depuis début janvier au centre de soins pour la faune sauvage d'Alca Torda, basé à Pouydesseaux (Landes), rapporte France Bleu Gascogne, mardi 23 janvier. C'est plus que l'hiver dernier, à cause justement des tempêtes successives.

"Ils arrivent sur nos côtes à la suite des nombreux vents et intempéries que l'on a au large, les oiseaux sont affaiblis et n'ont pas du tout le temps de se remettre en forme", explique à France Bleu Gascogne Baptiste Verdoux, soigneur animalier depuis 3 ans à Alca Torda.

"Ils sont très déshydratés"

Le centre de soins de la faune sauvage a recueilli quelques pingouins torda, des fous de Bassan et surtout des guillemots. "Ils sont très déshydratés, ils ont pour la plupart ingéré du mazout ou en ont sur le plumage", précise Baptiste Verdoux. Les quatre employés, épaulés par des bénévoles, prodiguent des soins pour chaque oiseau avant d'établir un diagnostic. Une fois soignés, les animaux sont relâchés. Cette semaine un macareux, trois fous de Bassan et un guillemot devrait retrouver leur milieu naturel. 

Le centre de soins de la faune sauvage précise aux personnes que voudraient venir en aide à un oiseau en détresse qu'il faut "le récupérer et le mettre au chaud au plus vite, dans un carton, dans le noir, éviter les bruits et les mouvements trop brusques" sans oublier une source de chaleur telle qu'"une bouillotte ou une bouteille d'eau chaude". Une fois l'oiseau mis au chaud, contacter le centre de soins Alca Torda, qui mettra en place le rapatriement de l'oiseau à Pouydesseaux par le biais des bénévoles.