Dimanche en politique, France 3

Île de Ré : des buses déployées pour chasser les goélands

Au collège Les Salinières de Saint-Martin-en-Ré (Charente-Maritime), des goélands nuisibles ont élu domicile sur le toit.

FRANCE 3

Sur l'Île de Ré (Charente-Maritime), on a choisi un moyen pas comme les autres pour empêcher les goélands de venir jouer les nuisibles au collège Les Salinières. La municipalité a choisi de faire appel à des buses, entraînées à faire fuir les oiseaux marins. "L'objectif est de faire comprendre aux goélands qu'ici, il ne faut pas s'installer durablement", explique Jean-François Brault, fauconnier.

Une soixantaine d'oiseaux

"Les goélands là sont un peu affolés parce qu'on vient de lancer les oiseaux", illustre-t-il. Il faut dire que les oiseaux de mer engendrent des nuisances sonores et des déjections. Ils seraient une soixantaine à avoir élu domicile sur le toit du collège. La situation est devenue ingérable pour les professeurs et les élèves, parfois effrayés par les palmipèdes. Il fallait donc chasser les goélands, mais en les préservant, car ils sont une espèce protégée.

La garde de \"Zoubida\", goéland recueilli par un habitant de Saint-Vite, dans le Lot-et-Garonne, Francis Teytaud, a finalement été accordée à son maître le 22 janvier 2016.
La garde de "Zoubida", goéland recueilli par un habitant de Saint-Vite, dans le Lot-et-Garonne, Francis Teytaud, a finalement été accordée à son maître le 22 janvier 2016. (GERAULT GREGORY / HEMIS.FR / AFP)