VIDEO. Diego, la tortue qui a repeuplé les Galapagos grâce à son activité sexuelle

Il y a cinquante ans, il ne restait plus que quatorze spécimens de son espèce de tortue sur les îles Galapagos. C’était sans compter la vigueur sexuelle de Diego…

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Diego est une tortue d’une centaine d’années, il mesure 1,50 m pour 80 kg. Il y a cinquante ans, il a été rapatrié du zoo de San Diego (Californbie, Etats-Unis) où il demeurait depuis le début du XXe siècle pour accomplir une mission : sauver les tortues Chelonoidis hoodensis de l’extinction.

"Il a engendré presque 40% des petits réintroduits sur l’île"

A cette époque, il ne restait que quatorze tortues de cette espèce sur l'île d'Española, aux Galapagos, d'où elles sont originaires. Elles étaient incapables de se reproduire entres elles. Alors une recherche mondiale s'est lancée pour trouver des mâles capables de sauver l'espèce.

C’est en 1976 que Diego a été identifié comme membre de l'espèce et comme étant capable de se reproduire. Il a alors été placé dans un centre avec six femelles. On peut dire que sa mission est accomplie : "Il y a environ six ans, quand nous avons fait un test génétique, nous avons découvert qu’il avait engendré presque 40% des petits réintroduits sur l’île d’Española. Ce qui représente entre 700 et 800 des 2 000 qui ont été réintroduits", indique Washington Tapia, conseiller au Parc national des Galapagos.

Diego, la tortue qui a sauvé son espèce grâce à son activité sexuelle
Diego, la tortue qui a sauvé son espèce grâce à son activité sexuelle (BRUT)