VIDEO. En RDC, la population des gorilles du parc Virunga en augmentation

C’est une bonne nouvelle pour l’environnement. Dans le parc national du Virunga, situé en République démocratique du Congo, la population des gorilles est en augmentation. 

Voir la vidéo
Brut

604. C'est le nombre de gorilles recensés, en 2018, au sein du parc du Virunga. La population de mammifères est donc en augmentation par rapport aux années précédentes. Ainsi, à eux seuls, ils représentent 60 % des individus présents sur le sol africain. 

Des singes menacés

Ce renouveau n’est pas anodin. En effet, depuis des décennies maintenant, les populations de gorilles sont menacées à cause de la déforestation, des maladies transmises par l’homme ainsi que par les guerres civiles qui font rage dans la région. D’autres menaces pèsent également sur eux selon Emmanuel de Mérode, directeur du parc national du Virunga. "Il y a cette situation de conflits armés et des pressions émanant de différentes industries, comme l’industrie pétrolifère." 

Les gorilles sont également menacés par le braconnage, au même titre que les braconniers. Ces hommes les protègent parfois au péril de leur vie. En avril 2018, par exemple, cinq gardes ainsi qu’un chauffeur ont été tués dans l’exercice de leur fonction. Les cinq victimes sont ainsi venues se rajouter à leurs 170 collègues déjà tués depuis la création du parc.

Des solutions efficientes

Cette augmentation de population est donc le fruit d’un travail acharné. D’ailleurs, ce succès est dû à l’implication des communautés locales dans la conservation, au suivi médical des animaux, à la collaboration transfrontalière entre les gouvernements et les ONG, à l’écotourisme et surtout, à la lutte contre le braconnage. 

À ce jour, le gorille des montagnes est le seul grand singe dont la population croît.