Vidéo Ce refuge donne une nouvelle vie aux animaux maltraités

Publié
Après l’élevage et l’exploitation, ils vivent désormais dans le refuge GroinGroin. Ce lieu, fondé il y a 6 ans, accueille les animaux de la ferme abandonnés ou maltraités. Brut a rencontré les soignants qui s’en occupent.
Brut.
Article rédigé par
Après l’élevage et l’exploitation, ils vivent désormais dans le refuge GroinGroin. Ce lieu, fondé il y a 6 ans, accueille les animaux de la ferme abandonnés ou maltraités. Brut a rencontré les soignants qui s’en occupent.

Il y a vraiment comme une aura autour de ce lieu qui est apaisante.” Dans la Sarthe, le refuge GroinGroin prend soin des animaux de la ferme tels que les cochons, les poules, les chèvres ou les vaches, pour leur offrir une nouvelle vie après leur exploitation. Sept employés s’occupent aujourd’hui de ces animaux, comme Cyrielle, soigneuse animalière. “Quand on voit les pubs, et quand on voit Noé en fait, on a comme un déclic, parce qu'on se dit que c'est pas juste un morceau de viande, c'est un être vivant, il a un prénom, il a son petit caractère, il a des copains, il adore prendre des bains de boue, il adore se mettre à l'ombre.

“On pense que c'est un particulier qui l’avait chez lui pour le manger”

Noé est un cochon vivant au refuge. “On a eu un signalement comme quoi un cochon de ferme adulte traînait dans les rues. Et donc l'association a été appelée, parce que récupérer un animal de ce poids-là, c'est des installations et en plus des infrastructures, même pour pouvoir le transporter et tout, il fallait du monde aussi. On pense que c'est un particulier qui l’avait chez lui pour le manger, et de base, il venait d'un élevage industriel”, explique Cyrielle. 

Même si aujourd’hui, le refuge GroinGroin accueille tous les animaux de la ferme, il était d’abord destiné aux cochons. “Les personnes prenaient un peu des cochons en lubie en disant que ‘c'est super mignon’ en voyant des vidéos Insta ou Facebook, sauf qu'il n'y avait pas de réelle connaissance de ces animaux. Il y a eu aussi des cochons de ferme qui généralement étaient offerts en cadeau en pensant qu'ils allaient rester petits”, ajoute la soigneuse. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.