Ostéopathie, balnéothérapie, shiatsu, labels... Le bien-être animal à l'honneur au salon du cheval

Le salon du cheval, qui se tient du 4 au 8 décembre au parc des expositions à Paris Nord Villepinte, est l'occasion pour les professionnels du secteur de promouvoir le bien-être des chevaux.

Depuis 2016, une charte pour le bien-être équin a été signée.
Depuis 2016, une charte pour le bien-être équin a été signée. (DENIS SINYAKOV / AFP)

Comment être sûr que le cheval se sent bien dans son écurie ? Que son mode de vie correspond à ses besoins ? Toutes ces questions émergent de plus en plus et la filière équine prend le problème à bras le corps. "Effectivement, explique Antoine Sinniger, directeur général du pôle international du cheval de Deauville, quand on est un homme de cheval, on sait qu'il faut que le cheval adhère à ce qu'on va lui faire faire, parce que sinon, ça ne marche pas."

Pour faire adhérer un cheval, il faut s'en occuper : il faut des soins, il faut le mettre dans un environnement qui correspond à des conditions de vie qui sont naturelles et tenir compte de ce qu'il a dans les gènes.Antoine Sinnigerà franceinfo

Depuis 2016, une charte pour le bien-être équin a été signée. Plusieurs labels ont été créés : le label EquuRES, écuries responsable, ou la mention "bien-être animal", mise en place par la Fédération française d'équitation. Ce qui est pris en compte, ce sont notamment les sorties au pré, la vie en groupe, l'accès au foin et à l'eau. Le pôle international du cheval de Deauville est en train de l'acquérir ce label.

"Tout est dans les bonnes pratiques"

"Cela fait partie des éléments qui vont rassurer, puisque la population est sensibilisée au souci du bien-être animal, poursuit Antoine Sinniger. On ne peut pas imaginer que du public voit des choses qui puissent choquer. Tout est dans les bonnes pratiques : c'est là, aujourd'hui, l'enjeu." Des bonnes pratiques, que les amoureux des chevaux veulent faire connaître : il suffit de se promener dans les allées du Salon du cheval. "L'ostéopathe va pouvoir montrer quel est son travail, quels sont ses bienfaits sur le cheval, indique Jessica Gordon, directrice de l'événement. On a par ailleurs du shiatsu équin..."

Les dernières années, on avait mis en situation de la balnéothérapie pour chevaux. J’ai moi-même envoyé mes choix en balnéothérapie. C'est formidable ! Ils ressortent les oreilles à l'horizontale tellement ils sont contents.Jessica Gordonà franceinfo

Prochaine étape : un nouveau diplôme de détenteur d'équidés pour les particuliers, avec une formation qui sera mise en place dans quelques mois.

Ostéopathie, balnéothérapie, shiatsu, labels : le bien-être animal à l'honneur au salon du cheval
--'--
--'--