Oise : 10 tigres du Bengale saisis par la justice chez un dompteur après une plainte pour mauvais traitement

"Leur seul horizon se limitait à une surface de moins de 2 m² chacun, pour près de 300 kilos de masse corporelle, sans occupation possible", dénonce l'association One Voice qui avait dénoncé les faits.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un tigre du Bengale. Photo d'illustration. (ALAIN PONS / MAXPPP)

Dix tigres du Bengale ont été saisis mercredi 16 décembre près de Beauvais, dans l'Oise, chez un dompteur, selon l'association One Voice qui avait dénoncé les faits et porté plainte pour mauvais traitement sur les animaux. Une enquête judiciaire avait été ouverte.

Les animaux bientôt envoyés en Italie

"Les tigres sont actuellement en route vers le refuge où nous serons ravis de fêter leur arrivée en votre présence tard dans la soirée, dans le département de la Loire", écrit l'association dans un communiqué.

Les félins vivaient depuis plusieurs années dans un camion garé dans une cour d'usine désaffectée. "Leur seul horizon se limitait à une surface de moins de 2 m² chacun, pour près de 300 kilos de masse corporelle, sans occupation possible", dénonce One Voice.

L'association a mis une cagnotte en ligne pour aider au financement de l'enclos et des abris en Italie, destination finale de ces tigres : "Nous avons tout organisé : le transport en convoi exceptionnel, les places qui les attendaient au sein de notre refuge partenaire Tonga Terre d’Accueil pour les premiers soins, mais aussi des tanières individuelles dans un sanctuaire en Italie où prendra fin leur périple dès la procédure judiciaire terminée", indique One Voice.

La présentation d'animaux sauvages dans les cirques itinérants va être progressivement interdite en France, avait annoncé en septembre la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.