VIDEO. Sophie Marceau et l'association L214 dénoncent les conditions d'élevage de poules pondeuses dans les Côtes-d'Armor

L'organisation affirme que les images ont été prises en mars. On y voit des oiseaux décharnés vivant au milieu des cadavres, parfois en décomposition, de leurs congénères.

ASSOCIATION L214

Connue pour ses vidéos percutantes tournées en caméra cachée dans les abattoirs, l'association L214 épingle à nouveau un élevage de poules pondeuses, cette fois dans les Côtes-d'Armor, dimanche 20 mai. Sur ces images, qu'elle présente comme tournées en mars 2018, on voit des animaux manifestement en mauvaise santé, vivant en cage et dans le noir, et des cadavres de poules dans différents états de décomposition. L'association reçoit aussi un soutien prestigieux, celui de Sophie Marceau.

L'actrice interpelle les députés, qui examinent à partir du 22 mai un projet de loi contenant une possible interdiction de l'élevage des poules en batterie : "Nous comptons sur vous pour mettre fin à ce supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses. (...) Individuellement, collectivement, nous devons agir car nous ne pouvons plus tolérer d'être complices de la maltraitance des animaux, contraire à nos valeurs, à notre éthique et au respect du vivant." L214 demande également que le vote sur les amendements concernant cette question soit public.

Des éleveurs de plus en plus méfiants

Selon L214, plus de 180 000 poules pondeuses sont présentes dans l'élevage où ont été tournées ces images. "Clairement, l’inspection quotidienne obligatoire des poules n’est pas réalisée", estime l'association dans son communiqué : "Des cadavres de poules momifiés bloquent la circulation des œufs et l’état de saleté de l’élevage est manifeste."

L214 ne donne en revanche pas de détails sur les conditions dans lesquelles cette nouvelle vidéo a été tournée. Elle explique au JDD que des "filières se sont organisées pour nous empêcher de dénoncer de nouveaux scandales", en faisant des recherches sur les nouveaux employés et en établissant des listes noires de militants de la cause animale.

C'est la troisième vidéo publiée en une semaine par L214 au sujet des élevages de poules pondeuses, après la mise en ligne d'images tournées dans la Somme et la Manche. Attention, ces vidéos peuvent choquer.

Des poules pondeuses dans un élevage en cage dans les Côtes d\'Armor, sur une image prise en mars 2018 et mise en ligne le 20 mai 2018.
Des poules pondeuses dans un élevage en cage dans les Côtes d'Armor, sur une image prise en mars 2018 et mise en ligne le 20 mai 2018. (ASSOCIATION L214)