Finistère : découvrez le métier de pêcheur d'algues

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Finistère : découvrez le métier de pêcheur d'algues
FRANCE 2
Article rédigé par
T. Paga, M. Beaudouin, E. Noël, Clément Le Calvé - Eyedentity, A. Hamon, Farming Together - France 2
France Télévisions

Les algues ont beaucoup de vertues et elles pourraient avoir un rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Découvrez le métier de pêcheur d'algues dans le Finistère.

Jean-Philippe Tanguy est goémonier ou pêcheur d'algues à Portsall, dans le Finistère. Peu importe la météo, ce Breton sillonne la mer avec son bateau : "Il faut être vigilant devant, derrière, sur les côtés parce qu'il y a des dangers un peu partout." Auparavant dans la marine marchande, ce pêcheur passe sa matinée à récupérer le goémon jusqu'à remplir le pont de son bateau. Cette algue est payée 60 euros la tonne par les industriels pour en faire des conservateurs alimentaires ou des cosmétiques.

Des algues pour la santé des vaches

Aujourd'hui, les algues poussent également en laboratoire, à l'intérieur de tubes en plexiglas. Pour les humains, c'est une boisson détox, mais pour les plantes c'est un engrais naturel. Depuis peu, certaines vaches en sont également abreuvées. "Ça me paraît un peu particulier, après ça doit être bon", raconte tout sourire Thierry Bertrand, un éleveur laitier à Bréal-sous-Montfort (Ille-et-Vilaine) qui donne quelques millilitres par jour à ses bêtes pour améliorer leur santé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.