Drôme : la justice autorise le cirque Muller à garder l'hippopotame Jumbo

Le tribunal administratif de Grenoble (Isère) a rejeté le recours de l'association de protection des animaux One Voice, mardi, qui demandait le placement de la mascotte du cirque Muller dans un parc animalier pour cause de maltraitance.

Jumbo l\'hippopotame est la mascotte du cirque Muller
Jumbo l'hippopotame est la mascotte du cirque Muller (FRANCK MULLER)

Le tribunal administratif de Grenoble (Isère) a rejeté, mardi 29 août, le recours de l'association de protection des animaux One Voice qui demandait le placement de Jumbo, un hippopotame du cirque Muller, dans un parc animalier, rapporte France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu Isère.

Le cirque accusé de maltraitance

One Voice demandait en référé au tribunal administratif de Grenoble l'annulation de l'autorisation donnée au cirque par le préfet de la Drôme pour qu'il puisse produire Jumbo en public. L'association de défense des animaux demandait aussi le retrait de l'hippopotame du cirque et son placement dans un "sanctuaire", un parc animalier plus adapté à son mode de vie aquatique.

Selon l'association, Jumbo manquerait d'eau. Le vétérinaire, qui a visité le cirque, l'a trouvé trop longtemps enfermé dans le camion et arrosé par un simple jet d'eau au lieu d'être immergé dans une vaste piscine comme son organisme d'animal amphibie le nécessite.

Des contrôles sanitaires conformes

A l'audience, le directeur du cirque, qui n'était pas visé par le recours, a tenu néanmoins à répondre aux accusations de maltraitance de l'association. Il a expliqué que l'animal est né en captivité, qu'il fait partie de sa famille - qu'il est même invité à table ! - et qu'il a beaucoup investi pour lui donner de bonnes conditions de vie, notamment pour une piscine démontable de 50 000 litres d'eau. Il s'est dit indigné par l'expertise produite par One Voice qui ne repose que sur la courte visite d'un vétérinaire d'une durée de 20 minutes seulement.

Le tribunal a estimé qu'il n'y avait pas urgence à retirer Jumbo du cirque Muller et que les mauvais traitements évoqués par l'association ne sont pas établis, tous les contrôles sanitaires effectués par les services de l'Etat étant conformes aux obligations demandées à l'établissement.