Pour mieux protéger les dauphins, deux ONG attaquent la France devant le Conseil d'Etat

Sea Shepherd et France nature environnement vont déposer des recours pour défendre les cétacés menacés par certaines techniques de pêche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un dauphin échoué sur une plage de Penmarch (Finistère), le 28 juillet 2020.  (LYDIA FARES / HANS LUCAS / AFP)

L'ONG Sea Shepherd et l'association France nature environnement (FNE) vont déposer, lundi 6 décembre, des recours devant le Conseil d'Etat contre le gouvernement, accusé de ne pas prendre les mesures nécessaires pour préserver les dauphins, une espèce protégée mais menacée par certaines techniques de pêche.

La Commission européenne a ouvert en juillet 2020 une procédure d'infraction contre la France, jugeant que le pays ne remplit pas ses obligations envers cette espèce protégée. Elle a renvoyé un courrier en ce sens début octobre.

Des captures accidentelles

Chaque hiver, des centaines de cadavres de cétacés échouent sur le littoral atlantique français. Selon l'observatoire Pelagis, les captures accidentelles par des engins de pêche sont une des principales causes de mortalité.

En octobre, France nature environnement a demandé au ministère de la Mer "la fermeture pendant trois mois durant chaque hiver et d'un mois durant chaque été des pêcheries concernées par les captures de cétacés".

L'association demande aussi d'installer des caméras sur les bateaux et de faire respecter l'obligation de déclarer les captures accidentelles de dauphins. Elle dit ne pas avoir reçu de réponse du ministère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.