Alimentation : les œufs de poules élevées en plein air séduisent de plus en plus

Les Français regardent de plus en plus l'étiquette des œufs avant de mettre la boîte dans leur panier de supermarché. Ils privilégient les œufs bios et produits dans le respect du bien-être animal.

FRANCE 2

Des poules pondeuses, enfermées dans des cages, il y en a de moins en moins en France. Selon le Comité national pour la promotion de l'œuf, le nombre de poules élevées hors cages a plus que doublé en dix ans, passant de 19% en 2008 à 42,2% en 2018. Un changement impulsé par les consommateurs qui sont prêts à payer plus cher. "Quelques centimes de plus. Je pense que la qualité c'est mieux. J'y tiens", déclare une consommatrice croisée dans une grande surface.

Des investissements dans les exploitations

Dans les Côtes-d’Armor, à Saint-Martin-des-Près, Patrick Hamon élève 126 000 poules pondeuses. Depuis deux ans, il se convertit. À côté d'un bâtiment équipé de cages, il a construit une volière qui possède un accès à l'extérieur où les poules déambulent une partie de la journée. "Elles vont dehors sur 14 hectares", précise-t-il. Un investissement de 1,2 million d’euros. "Le fait de les faire sortir a eu un coût et ce coût, il faut que le consommateur et la grande distribution comprennent que demain, s’ils veulent encore des agriculteurs et des éleveurs, il faudra en payer le prix", indique Élisabeth Hamon. Des efforts salués par les défenseurs de l’environnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une poule photographiée dans une ferme à Biras (Dordogne), le 15 septembre 2015.
Une poule photographiée dans une ferme à Biras (Dordogne), le 15 septembre 2015. (CITIZENSIDE / GERARD BOTTINO / AFP)