Vol de métaux : les éoliennes, les nouvelles cibles

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 29/05/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce petit coin de paradis a désormais ses habitués.

La nouvelle cible des voleurs de métaux. Après les chantiers et voies ferrées, ils s'attaquent aux éoliennes. Des groupes très organisés qui peuvent emporter jusqu'à une tonne de cuivre par engin.

C'est le nouveau terrain de prédilection des voleurs de métaux. La Beauce, avec des champs à perte de vue. Une cible de choix : les éoliennes.

C'est ici que les malfaiteurs ont réussi à ouvrir la porte malgré le fait qu'elle soit costaud.

Du travail de professionnel. Une fois à l'intérieur, malgré les risques d'électrocution, quelques minutes ont suffi pour faire disjoncter l'éolienne et pour sectionner le long des parois 910 m de câbles. Soit une tonne de cuivre. Montant du butin : 4500 euros. Pour l'opérateur, la facture est 10 fois plus salée. Rachat de câbles, remise en état et perte d'exploitation comprise: 55 000 euros. Face à ce péril, les gendarmes d'Eure-et-Loir patrouille en hélicoptère chaque semaine. A la nuit tombée, armés de jumelles à vision nocturne, 170 éoliennes sont à protéger.

On a un dispositif de surveillance avec une ou plusieurs unités et tenir dans l'observation et le renseignement plusieurs heures.

Au total, près de 20 éoliennes ont été vandalisées en France. Ici, il y a deux mois, les gendarmes sont parvenus à mettre en fuite une équipe de voleurs de métaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==