Virus Ebola : quel moyen de lutte contre la maladie ?

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 20/09/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Comment lutter contre le virus Ebola? Les Nations unies ont décidé de mettre en place une mission sanitaire d'urgence, pour tenter d'endiguer l'évolution du nombre de victimes dans l'ouest de l'Afrique. A ce jour, plus de 2 600 personnes ont été tuées parle virus. de prendre hier des mesures exceptionnelles, demandant à sa population, soit 6 millions d'habitants, de rester confinée chez elle.

Tout un pays confiné, c'est une première dans l'histoire de l'humanité. Depuis hier, les rues de Freetown sont désertes. Une ville de 2 millions habitants habituée a de multiples embouteillages. Le gouvernement a demandé à chacun de rester chez soi pour mieux établir un état des lieux sur l'avancée de la maladie. Ces volontaires font du porte à porte pour glaner des informations et distribuer du savon, un seul par famille, pas plus. Mais comment rester confiné dans ce bidonville? Comment empêcher la contamination.

On nous a conseillé de nous laver souvent les mains et d'éviter les contacts.

Des gestes simples mais impossibles tant la promiscuité est grande. La peur du virus est partout. Plus de 500 personnes en sont déjà mortes.

Bien sûr qu'on a peur d'Ebola, car Ebola tue.

Il tue d'autant plus qu'au Sierra Leone, le système de santé est défaillant.

C'est moi qui ai bricolé toute cette protection car je n'ai pas d'équipement.

Confinement ou pas, Ebola ne laisse aucun répit. Cette femme enceinte souffre de saignements. Mauvais signe. C'est la 3e hospitalisée en quelques jours. L'infirmière nous ouvre les portes des chambres, malgré les risques de contagion.

Ici, il y a déjà un cas suspect. On attend les résultats, mais l'autre femme, là-bas, est touchée par le virus.

Lorsque la mère est infectée par le virus, l'enfant ne survit Cette fois, chez cette femme, l'enfant est toujours vivant, mais les médecins ne savent pas comment le sauver.

Des dizaines, peut-être des centaines de personnes, sont entre la vie et la mort au Sierra Leone. C'est pour avoir une vision plus claire que le gouvernement a organisé ce confinement, bien que plusieurs organisations humanitaires dénoncent cette mesure et considèrent qu'elle est inutile.

L.Delahousse: Une image, maintenant, afin de sensibiliser l'opinion contre les mines antipersonnel qui tuent et blessent chaque année 3 600 personnes dans le monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==