Vidéo-surveillance en zone rurale

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/05/2013Durée : 00h39

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les villages de nos campagnes seront-ils bientôt couverts de caméras de surveillance ? On les pensait réservées aux grandes villes ou aux quartiers urbains, elles apparaissent dans les petites communes, de 100 ou 200 habitants, pour lutter contre les incivilités et les cambriolages. Le ministère de l'Intérieur encourage l'achat de ces équipements.

A l'entrée de Fressancourt, il n'y a que des chevaux. Bientôt, ce village sera l'un des plus surveilles de France.

Voila les caméras de surveillance utilisées par la commune.

Sur l'hôtel de ville, le maire a installé 3 caméras. Ce n'est qu'un début. La commune doit faire face à une explosion du nombre de cambriolages.

Nous espérons 12 caméras pour les entrées de la commune.

12 caméras pour une comune de 200 habitants.

Ce n'est pas beaucoup puisque nous sommes arrives a 30 cambriolages en 2 ans.

Parmi les victimes, cet habitant. Sa maison a été dévalisêe pour la troisième fois.

On voit encore les traces sur la fenêtre. On attend l'expert. Ils ont forcé avec un tournevis et fouillé partout. Ils ont pris des bijoux. Toute la maison était renversée.

Pour lui, les caméras sont la solution.

Il est nécessaire d'avoir une surveillance dans les villages. Quand les gens savent qu'ils sont surveillés, ils hésitent.

Dans les communes rurales, la vidéo surveillance a-t‘elle fait ses preuves ? Dans l'Ariège, il semble que oui. La délinquance a baissé de 30 % depuis 3 ans. Dans cette ville de 4 000 habitants, 7 caméras. Elles enregistrent 24H/24. Les bandes sont supprimées au bout de 2 semaines, elles peuvent être visionnées en cas de délit.

C'est la caméra fixe. Tous les véhicules qui rentrent et sortent, Ceux qui viennent avec de mauvaises intentions se disent : "On va être filmé, on va être dérangé". Ils vont chez le voisin. de la sécurité des gens de Mazères.

Les caméras sont surtout efficaces pour lutter contre les petites incivilités.

Une nuit, toutes les fleurs des façades ont été arrachées. Grace a la caméra on a identifié le coupable. Les tapages nocturnes, les incivilités sur les façades, les dégradations, tout ça devient lassant pour la population.

Coût des caméras, 25 000 euros. Un investissement applaudi par les habitants.

C'est bien, ça protège tout le monde. On peut connaître les voleurs.

Quelles sont les nuisances qui ont disparu.

Fumer des pétards, petite délinquance.

Il n'y a pas eu d'opposition quand le maire a décidé d'installer des caméras. Les habitants s'y sont habitués. ne fait pas l'unanimité, bien au contraire. Nérac, 7000 âmes et quelques petits actes de délinquance. Le maire a organisé un référendum avec une question : Etes-vous favorable à l'installation de caméras.

41 % de oui et 59 % de non.

Ça vous a surpris ce résultat.

Oui, on nous pronostiquait un oui massif à plus de 70%. Les habitants ont jugé inutile de dépenser 100 O00 euros pour quelques caméras.

Surtout ici, c'est tranquille. Dans les quartiers chauds où il y a des meurtres tous les jours ok, mais ici, c'est tranquille.

Pour inciter les communes rurales a s'équiper en caméras, le ministère de l'intérieur finance une partie des projets, mais avec du recul.

La vidéo protection ne remplacera jamais la présence humaine. Il ne faut pas être un ayatollah de la vidéo protection, pas plus qu'il ne faut le rejeter au prétexte qu'il serait liberticide ou qu'il coûterait trop cher.

L'an dernier, 14 000 caméras surveillaient les communes rurales.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==