Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Nouveaux affrontements à la frontière entre la Grèce et la Macédoine après la mort d'un migrant

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Pour la deuxième journée consécutive, des dizaines de migrants ont lancé des pierres sur les policiers grecs et macédoniens, qui ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes.
AP
Article rédigé par
France Télévisions

Des dizaines de migrants ont lancé des pierres sur les policiers macédoniens, qui ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes.

La scène se répète depuis des jours à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. Jeudi 3 décembre, comme la veille, des dizaines de migrants ont lancé des pierres sur les policiers grecs et macédoniens, qui ont riposté en tirant des grenades lacrymogènes. Les affrontements ont commencé samedi 28 novembre, quand un migrant – probablement marocain – a été grièvement brûlé par électrocution en tentant de monter sur un wagon. Jeudi, la mort d'un autre migrant, un jeune Marocain de 22 ans électrocuté près de la voie ferrée, a ravivé leur colère.

Filtrage des migrants et clôture métallique

Depuis plusieurs semaines, 3 000 personnes, en majorité venues du Pakistan, d'Iran et du Maroc, sont bloquées du côté grec du poste-frontière d'Idomeni. Ils veulent passer en Macédoine pour gagner ensuite l'Europe occidentale. Mais les autorités macédoniennes ont instauré un filtrage des migrants et n'autorisent l'accès qu'aux réfugiés originaires de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan. Pour empêcher le passage des migrants, la Macédoine a aussi érigé dans ce secteur une clôture métallique, et elle prévoit de la prolonger pour couvrir au total plus de 40 kilomètres. 

Amnesty International a demandé à la Macédoine de mettre fin à sa politique "discriminatoire", alors que les conditions de vie déjà précaires des clandestins sont rendues encore plus difficiles par les températures hivernales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accueil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.