VIDEO. Le barrage de Sivens sera-t-il abandonné ?

La ministre de l'Ecologie cherche un compromis concernant le projet controversé du barrage de Sivens.

France 2
Depuis plus de deux heures, ce mardi 4 novembre, la ministre de l'Ecologie discute avec les élus du Tarn, les syndicats agricoles, les défenseurs de l'environnement ainsi que l'Agence de l'eau, au sein de son ministère. L'objet du débat : l'avenir du barrage de Sivens, où est décédé un jeune opposant au projet, dimanche 26 octobre.
L'abandon du projet serait vécu comme un affront par les élus locaux du Tarn."Personne aujourd'hui ne peut nous empêcher, tant il est légitime, tant il est attendu, et tant il est légal, ce projet", affirme Jacques Valax, député PS du département.

"On est ouvert à toutes les propositions"

 
Pourtant les opposants ont la conviction inverse: "Je crois que c'est acquis pour tout le monde qu'il n'y aura plus de chantier sur le site de Sivens. Maintenant il peut y avoir un petit barrage. On est ouvert à toutes les propositions", note un membre du collectif "Contre le barrage de Sivens".

La ministre de l'Ecologie espère désormais trouver un compromis. "Personne dans notre pays ne pourra par la violence interdire la réalisation de travaux et d'équipements qui sont indispensables au développement économique de nos territoires" , avait souligné Ségolène Royal, à l'Assemblée nationale, ce mardi après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un engin de chantier déployé sur la zone humide du Testet (Tarn), le 20 octobre 2014, où doit être construit le barrage de Sivens.
Un engin de chantier déployé sur la zone humide du Testet (Tarn), le 20 octobre 2014, où doit être construit le barrage de Sivens. ( MAXPPP)