Vacances : arnaques au dépannage d'urgence

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 01/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il reconnaît avoir bafoué les règles de sécurité, en oubliant de s'attacher et de porter un gilet de sauvetage.

Notre dossier, avant les vacances, sur les pièges du dépannage d'urgence à domicile. Si, en rentrant à la maison, vous avez perdu vos clés ou vous avez une fuite d'eau, vous serez tentés d'appeler ces numéros trouves sur des fiches qui envahissent les boîtes aux lettres. Les abus seraient fréquents. Voici les plus courants et les moyens de les éviter.

Vous les avez peut-être reçus dans votre boîte aux lettres. Des numéros "utiles", couleurs, bleu, blanc, rouge, aux allures officielles. C'est de la publicité pour des sociétés privées de dépannage. Paris, Nice ou encore Lille, toutes les grandes villes sont concernées. Cette femme ne s'est pas méfiée. Il y a deux mois, une fuite se déclare dans sa salle de bain. Elle appelle le plombier de l'une de ces plaquettes.

Il est tout de suite arrive, s'est précipite sur la baignoire. Il a gratté, il avait dit que c'était résolu.

15 minutes de travail plus tard.

Il m'a présenté la facture 2.294 euros. Je me suis dit : quelle somme.

Une semaine plus tard, la fuite est toujours là. Le chèque a été encaissé. Elle a décidé de saisir la justice. Nous avons décide de tester ces dépanneurs d'urgence.

J'aurai besoin d'un serrurier, j'ai claqué ma porte, les clés sont à l'intérieur.

Les tarifs sont libres. Pour ouvrir notre porte, pas besoin d'outils. Il suffit d'une radio. Selon les associations de consommateurs, le juste prix est de 80 euros. Sur la plaquette trouvée dans la boîte aux lettres, c'est 2 fois plus cher, 160 euros. Et ce n'est qu'un début. Nous tournons en caméra cachée. Lorsque le serrurier arrive, le prix a augmenté. La porte a été ouverte en quelques minutes avec la même technique, une radio. Mais le tarif, lui, a encore changé.

Ça fait 373 euros.

Vous m'avez dit 290 tout à l'heure.

Le déplacement.

Alors je suis désolée.

Nous tentons de négocier, la situation dégénère. Pour payer moins cher, nous payons en liquide, 150 euros, sans facture. Tarifs opaques, méthodes douteuses, et ce n'est pas tout. Sur cette publicité, l'entreprise fait croire qu'elle est missionnée par la mairie.

On utilise le nom, le blason de la ville, des numéros qui semblent officiels : c'est faux ! Ce document est trompeur.

Pourtant, difficile d'arrêter ces sociétés. Nous allons au siège de l'une d'entre elles. C'est une voisine qui nous renseigne.

Une boîte aux lettres, donc pas d'interlocuteur. Les poursuites sont plus difficiles. Chaque année, un millier de plaintes sont déposées contre des dépanneurs indélicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==