UMP : l'état de la droite

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 02/06/2013Durée : 00h30

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il n'a pas de leader, et n'a pas vraiment tiré les conclusions de la défaite. Plusieurs lignes politiques cohabitent. La défaite de Nicolas Sarkozy pour l‘UMP, Les choses se sont aggravées à l'automne. Une élection interne contestée, la guerre Copè-Fillon déchire la famille comme jamais, à la fois sur les hommes et sur la ligne. La révélation de cette fracture à l'UMP survient au printemps avec les Manifs pour tous.

Il faut voir l'empressement de beaucoup d'élus après le vote de la loi, dire que c'était fini. Or, il n'y a pas des centaines de milliers de personnes qui descendent sans un mouvement profond.

Toutes les droites sont là, FN compris. Le 21 avril, Gilbert Collard fait front avec C. Boutin. Gilbert Collard est aujourd'hui tenu à distance. Pas de débat de fond tranché.

La diversité est dans l'ADN de Les bagarres aujourd'hui ne sont rien a côté de celles de Mme Veil. Mais on n'a pas de culture du débat mais du chef et les divisions détruisent.

La guerre pour les primaires à paris pose aussi des problèmes. Il faudrait un chef mais il est à la retraite officiellement.

Nicolas Sarkozy est le seul à pouvoir faire la synthèse entre les droites.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==