Train : recrutement des conducteurs ?

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 26/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Ce soir, nous avons voulu savoir comment étaient recrutés les conducteurs de trains, de métros et de bus en France. Les comportements à risque sont-ils détectés.

Conducteur de métro, de RER ou de TGV, avant d'être aux commandes, tous ont passé des tests psychologiques. Pour détecter les comportements à risque, comme les fans de vitesse. Des tests obligatoires depuis 2010 : cet arrête exige de vérifier leur fiabilité comportementale, et leur respect des règles et des procédures. Les limitations de vitesse en font partie. Cette psychologue est habilitée à faire passer ces tests. Elle détecte les failles chez les candidats, par exemple un excès de confiance.

Il y a des candidats qui disent: vos tests, pas de problème, je suis un féru des jeux vidéo. Là, on sourit car la précision des tests n'ont rien à voir avec ça.

Pour ses conducteurs Sncf exige, en plus, un casierjudiciaire vierge.

Pour ses conducteurs, la Sncf exige, en plus, un casierjudiciaire vierge. Le recrutement est drastique : pour 200 candidats, 12 seront retenus pour entrer en formation. En moyenne, 8 seulement auront leur licence de conducteur. Une fois sur les rails, le moindre écart est enregistré, et signalé à la hiérarchie.

Chaque excès de vitesse fait l'objet d'une enquête interne, avec convocation du conducteur, explication, et sanction éventuelle.

Avant de devenir conducteur, il y a des tests psychomoteurs et de consommation de drogues.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==