Trafic de médicaments : l'inquiétude des autorités sanitaires

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 11/04/2014Durée : 00h40

10 tonnes soit plus de 2 millions de pilules, comprimés et sachets en tout genre. C'est le résultat de la saisie record réalisée par les douanes dans le port du Havre il y a quelques semaines. Des faux médicaments en provenance de Chine qui inquiètent de plus en plus les autorités sanitaires. Il s'agit d'un trafic en nette augmentation et estimé à plus de 50 milliards de dollars par an. Alors où peut-on les trouver.

600 cartons. Plus de 10 t. de médicaments, tous contrefaits. Une saisie record pour les douaniers du Havre. Aspirine, gelule contre les troubles de l'érection, ils étaient dissimulés dans 2 containers en provenance de Shanghai Les médicaments ont été analysés dans ce laboratoire. Ils avaient la même marque, le même conditionnement que les vrais.

Ici, on voit en rouge le produit original, et en noir, le contrefait. On voit très bien que le principe actif est absent. C'est du sucre.

Apres Le Havre, les contrefaçons devaient rejoindre la Belgique pour vraisemblablement être écoulées sur internet. Le net est devenu la plus grande pharmacie au monde: anabolisants, antibiotiques, anti-dépresseurs.

Ça m'arrive d'acheter des compléments alimentaires.

Je me sers de ces sites depuis plusieurs années. Il n'y a pas de problème.

Selon l'OMS, 1 médicament sur 10 est un faux. Mais sur internet, c'est 1 sur 2. Les contrôles ont donc été renforcés. Tous ces colis viennent de l'étranger : vêtements, chaussures et de plus en plus de gelules. Les douaniers ont appris a traquer les contrefaçons mais aussi les vrais médicaments interdits en France.

C'est un produit pour les problèmes érectiles.

Pourtant, ce médicament est illégal.

Il faut une autorisation de mise sur le marché pour l'importer.

Le colis destiné à un client français est saisi. Et ces gelules interdites seront détruites parles douanes. Principaux producteurs de ces gelules, l'inde et la Chine. Mais ce sont les pays du tiers-monde qui en sont les destinataires. Des médicaments qui au lieu de soigner peuvent tuer. En 2009, au Nigeria, ce sirop pour bébé contenait de l'antigel. 84 enfants en ont été victimes. Un trafic estimé a 36 milliards de dollars par an, devenu une menace pour ce spécialiste.

Avec les médicaments contrefaits, on peut tirer 10 ou 20 fois plus que du trafic de drogue. A terme, on risque une évolution du crime organisé vers ce trafic.

En France, l'an dernier, les médicaments ont été le premier secteur touché par la contrefaçon devant les vêtements.

Le JT
Les autres sujets du JT