Top 14 de rugby : un robot a testé les chaussures à crampons sur la pelouse synthétique pour les joueurs du Racing 92

La 13e journée de Top 14 de rugby démarre vendredi soir avec le duel entre le Racing 92 et Toulouse sur une pelouse synthétique : la U-Arena de Nanterre. Pour cette première, les joueurs du Racing ont fait tester leurs chaussures à crampons grâce à un robot.

Quelles seront les meilleures chaussures pour les joueurs de rugby du Racing 92 vendredi soir à la U-Arena de Nanterre ?
Quelles seront les meilleures chaussures pour les joueurs de rugby du Racing 92 vendredi soir à la U-Arena de Nanterre ? (ANDREAS GEBERT / DPA)

Nous sommes dans une salle sans fenêtre au rez-de-chaussée de l'Institut de biomécanique humaine Georges Charpak à Paris. Derrière un grillage, un bras articulé au bout duquel est fixé une chaussure exécute plusieurs mouvements.

Vendredi soir, pour le coup d'envoi de la 13e journée de Top 14 de rugby, le Racing 92 et Toulouse s'affronteront sur la pelouse synthétique de la U-Arena de Nanterre. C'est une première. Et pour s'y préparer, un robot très sophistiqué teste leurs chaussures à crampons. La démarche est loin d’être anodine. Il y a un véritable enjeu de santé et de performance derrière tout ça. 

Reproduire en détail les mouvements des joueurs

"On voit les efforts qui sont produits au sol", explique Laura Valdès, ingénieure à l'Institut de biomécanique humaine Georges Charpak à Paris. Sur un écran, elle observe des courbes de différentes couleurs. Elle décrypte chaque mouvement du robot. "On doit connaître ce qui se passe derrière le genou d’un joueur", ajoute-t-elle. Le robot peut reproduire trois types de mouvements du pied : une course, un cadrage, un débordement et une réception de saut. 

Il va reproduire le mouvement qui a été enregistré sur un vrai joueur à partir de cette détection du sol. Il a détecté où est le sol, et donc là, il a reproduit sa coursePhilippe Rouch, directeur de l'Institut de biomécanique humaine Georges Charpak franceinfo

Evaluer la chaussure la plus sûre

Disputer un match sur une pelouse synthétique, même de dernière génération comme celle de la U-Arena, peut augmenter le risque de blessure. C'est aussi une question de performance pour des joueurs de haut niveau. Il s'agit de cartographier finalement les chaussures sur plusieurs paramètres. "Il y a, poursuit Philippe Rouch, un paramètre de souplesse, un paramètre d’amorti, un paramètre de grippe horizontale, et de proposer cette lecture, paramètre par paramètre, chaussure par chaussure au joueur de manière à ce qu’il choisisse ce que lui considère comme étant la chaussure adaptée à son type de jeu."

Une vingtaine de chaussures testées

Une vingtaine de chaussures de différentes marques ont été testées pour trouver celle qui correspond le mieux aux pieds des joueurs du Racing. "Très concrètement, sur la vingtaine de chaussures qu’on a mesurées, détaille Philippe Rouch, il y a des différences de 40% entre la souplesse de l’une et la souplesse de l’autre, entre la capacité d’accroche de l’une et la capacité d’accroche de l’autre." Cela fait sept ans que le laboratoire Georges Charpak travaille sur ces problématiques de pelouses et de dangers pour les blessures. Parmi ses autres champs d'expertise, le golf, un autre sport à risque.