Syrie : témoignage d'un médecin britannique

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 20/10/2013Durée : 00h30

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L. Delahousse : Direction maintenant la Syrie où la guerre civile se poursuit. Dernier attentat en date aujourd'hui, avec à la clé 31 morts. Voici ce soir un témoignage qui nous rappelle l'horreur de ce conflit.

Cela se passe quelque part au nord de la Syrie, dans les villes assiegees où rebelles et armée régulière s'affrontent par l'intermédiaire de snipers. Ce que l'on ignoraitjusqu'alors, c'est que la mort s'était transformée pour ces soldats en une forme de compétition. Hier midi, sur le plateau du journal de la BBC, ce grand chirurgien britannique qui revient d'un séjour en Syrie pour une organisation humanitaire a révélé la nature des cibles favorites des tireurs: les femmes enceintes.

C'est.

C'est absolument délibéré. Un jour, nous avions des patients qui avaient tous des blessures à l'aine ou à l'abdomen. Et puis est venu le tour des femmes enceintes qui sont arrivées grièvement blessées.

Et le docteur de parler d'un jeu. Selon lui, les snipers gagnent autant de paquets de cigarettes que leur nombre de victimes. Une femme enceinte arrivant à son terme compte double pour une seule balle. Et les rebelles de diffuser pour preuve cette radiographie d'un foetus tue d'une balle dans la tête. Ce chirurgien compte parmi ses clients l'ex-Premier ministre Tony Blair. Grand spécialiste de la médecine humanitaire, il en est à sa énième mission. La reine l'a anobli l'an dernier. Selon lui, ceux qui tirent volontairement sur les femmes.

J'imagine que cela vient très souvent du gouvernement d'Assad.

Selon les Nations unies, la part des victimes femmes et enfants de moins de 16 ans est de plus de 8% dans cette guerre en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==