Suisse : interrogations sur l'exil fiscal

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 05/12/2013Durée : 00h42

Il y a la mondialisation et la concurrence des pays asiatiques. L'austérité devrait durer des décennnies.

On va en Suisse. Les autorités françaises cherchent à faire revenir des exilés fiscaux, surtout les plus fortunés. Ils pourraient bientôt être déclarés indésirables. Les citoyens suisses s'interrogent sur les avantages fiscaux octroyés. L'idée d'un référendum d'initiative populaire était examiné aujourd'hui.

L'abolition des privilèges plane-t-elle sur la Suisse ? Le débat est ouvert en Suisse: faut-il supprimer les forfaits fiscaux réservés aux riches étrangers.

On doit les taxer, surtout les Français. J'en connais, ce sont de grosses fortunes.

Ce n'est pas normal.

Loger fiscalement les riches étrangers que les Suisses, une iniative de la gauche qui a récolté assez de signatures pour un référendum.

C'est de plus en plus insupportable de voir qu'avec un même revenu, des riches étrangers installés en Suisse paient moins que les locaux.

Johnny Hallyday compte parmi les plus célèbres. Au total, 5 634 étrangers bénéficient du forfait fiscal. Parmi eux, 2 000 Français. Ce promoteur immobilier affirme que les candidats français à l'exil se font bien rares.

La position des clients français est attentiste. Ils attendent de voir de quoi sera fait le monde demain.

Les partisans du forfait fiscal rappellent que les riches exilés rapportent une manne de 600 millions d'euros de recettes fiscales par an en plus de leurs somptueuses dépenses.

Il y a deux ans le canton de Zurich a supprimé ces forfaits fiscaux. Résultat :200 fortunes étrangères ont choisi de partir ailleurs. La réévaluation des impôts de ceux qui sont restés a permis au canton de rééquilibrer ses recettes fiscales.

Controverse sur les paradis fiscaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==