INFOGRAPHIES. Mondial de rugby : les Bleus sont-ils vraiment la bête noire des All Blacks ?

Le XV de France s'est qualifié pour les quarts de finale dimanche. Comme en 2007, il affrontera la Nouvelle-Zélande, samedi à Cardiff. Avec une nouvelle victoire à la clé ?

Les joueurs du XV de France regardent le haka des All Blacks avant un test match au Stade de France, le 9 novembre 2013, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). 
Les joueurs du XV de France regardent le haka des All Blacks avant un test match au Stade de France, le 9 novembre 2013, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).  (JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA / AFP)

Samedi, un air de déjà-vu flottera sur le Millenium Stadium de Cardiff (pays de Galles). A partir de 21 heures, le XV de France affrontera les All Blacks, en quart de finale de la Coupe de monde de rugby, après sa défaite contre les Irlandais, dimanche 11 octobre. Les plus optimistes des supporters français se mettent déjà à rêver d'un nouvel exploit des Bleus, comme ce fut le cas lors du quart de finale de 2007, où les Tricolores avaient battu les Néo-Zélandais (20-18). Mais les statistiques ne sont (malheureusement) pas tout le temps du côté des Français. La preuve en quatre graphiques. 

En Coupe du monde, les All Blacks tombent tout le temps sur la France

On attend les "crunch" (surnom des matchs contre l'Angleterre) avec impatience, et pourtant, en Coupe du monde, ce sont bien les Néo-Zélandais que les Français rencontrent le plus souvent. Samedi, Bleus et Blacks seront officiellement les meilleurs ennemis du monde puisqu'on assistera à leur septième opposition en Coupe du monde.

Jamais une équipe n'aura autant affronté le même adversaire, sauf si les Australiens croisent le chemin des Gallois d'ici à la fin de la compétition - ils en sont à six rencontres en Coupe du monde, rappelle le site ESPN (en anglais). Ce nouveau défi contre leurs meilleurs ennemis peut très bien donner des ailes aux Bleus (et désespérer les All Blacks). 

La France est leur adversaire le plus redoutable dans l'hémisphère Nord

Dans l'hémisphère Nord, trois nations peuvent se targuer d'avoir déjà défait les Néo-Zélandais, toutes compétitions confondues, depuis 1905 : la France, l'Angleterre et le pays de Galles. Et dans ce classement, les Bleus s'en tirent mieux que les autres : ils ont battu les hommes en noir 12 fois en 54 matchs (soit un taux de victoires de 22%). Les Anglais n'ont, eux, remporté que 7 matchs sur 39 (18%) et les Gallois 3 sur 30 (10%). Une nouvelle défaite des All Blacks face au XV de France n'est pas l'hypothèse la plus probable, mais ce n'est pas impossible.  

Mais les Bleus leur font moins peur que les Sud-Africains ou les Australiens

D'autant que si la France a déjà défait 12 fois la Nouvelle-Zélande, elle est surtout la seule nation du Nord à l'avoir battue deux fois en Coupe du monde. La première fois en 1999, lors d'une demi-finale survoltée ; la seconde en 2007, lors du quart de finale, dont les dernières minutes restent les plus longues de l'histoire du rugby pour les supporters français. "Jamais deux sans trois", se répétera le fan des Bleus d'ici à samedi soir. 

Sur le papier, les Tricolores font donc aussi peur aux All Blacks que les Australiens et les Sud-Africains, seules nations de l'hémisphère Sud à les avoir battus à deux reprises lors de cette compétition. Mais, si l'on tient compte du nombre total de matchs contre les Néo-Zélandais en Coupe du monde, la France fait moins bien. Les hommes en noir affichent un taux de défaites de 33% contre les Bleus (deux défaites en six matchs), contre 67% face aux Springboks ou aux Wallabies (deux défaites en trois matchs).

Surtout, ce sont les Blacks qui ont infligé les plus lourdes défaites à la France 

Si les All Blacks ont peur de nous, difficile de cacher notre appréhension à les rencontrer. Dans le top cinq des plus belles roustes du XV de France, les Néo-Zélandais arrivent, en effet, en tête. C'est même eux qui infligent à la France ses trois pires scores de l'histoire, en écart de points, rapporte le site rugbydata.com (en anglais). Parmi les trois plus grosses claques, on note le 61-10 de juin 2007, le 54-7 de juin 1999 et le 47-3 de novembre 2006. Qu'on se rassure : il s'agissait à chaque fois de test-matchs.    

Reste qu'au total, la France a encaissé 1 325 points de la part de la Nouvelle-Zélande depuis leur première rencontre en 1906 et en a seulement marqué 693. C'est donc l'équipe face à laquelle les Bleus affichent le plus grand écart de points dans la défaite, relève ce tableau d'ESPN (en anglais).