Cet article date de plus de huit ans.

Chantage à la "sextape" contre Valbuena : Benzema a passé la nuit en garde à vue

Le footballeur français a été placé en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête sur le chantage à la vidéo intime dont a été victime son coéquipier en équipe de France.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Mathieu Valbuena et Karim Benzema, le 10 juin 2014 lors de la Coupe du monde au Brésil. (DAVID VINCENT / AP / SIPA)

Il est arrivé discrètement à sa convocation, mercredi 4 novembre, peu avant 9 heures, capuche sur la tête, et n'est pas ressorti depuis. Karim Benzema a passé la nuit en garde à vue à la police judiciaire de Versailles, dans le cadre de l'enquête sur le chantage présumé à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena.

"Son état d'esprit est serein", a déclaré son avocat à la presse en sortant de l'hôtel de police vers 18h15. "Mon client répond aux questions, je rappelle que c'est lui qui était à l'initiative de se mettre à disposition des juges", a répété Sylvain Cormier. Karim Benzema n'a pris "aucune part" dans l'affaire et "est heureux, même satisfait, de pouvoir finalement mettre fin à cette pénible polémique", avait-il assuré à la mi-journée.

Trois personnes sont mises en examen dans cette affaire

Le nom de l'attaquant du Real Madrid a été cité à plusieurs reprises dans de cette affaire. Karim Benzema aurait notamment eu une conversation avec Mathieu Valbuena au sujet de ce chantage présumé, qui concerne une vidéo d'ébats intimes, lors d'un rassemblement de l'équipe de France en octobre, selon Le Parisien"L'identité de Karim Benzema a également été relevée au fil des écoutes téléphoniques diligentées sur les trois principaux suspects dans ce dossier", a ajouté un haut fonctionnaire, cité par le quotidien.

Une information judiciaire a été ouverte fin juillet pour "chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement". Trois personnes sont mises en examen dans cette affaire de tentative d'extorsion de fonds et ont été placées en détention provisoire. 

Dans cette affaire, une autre footballeur, Djibril Cissé, avait été entendu par la police avant d'être remis en liberté, sans être présenté au juge. Une source proche de l'enquête avait indiqué à l'AFP qu'il était de "bonne foi".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.