Cet article date de plus d'un an.

Deux-roues : le Conseil d'État tranche en faveur de l'obligation du contrôle technique

Publié
Deux-roues : le Conseil d'État tranche en faveur de l'obligation du contrôle technique
Deux-roues : le Conseil d'État tranche en faveur de l'obligation du contrôle technique Deux-roues : le Conseil d'État tranche en faveur de l'obligation du contrôle technique
Article rédigé par franceinfo - A. Mezmorian, C. Dewaegeneire, E. Bonnasse, A. Lo Cascio, J. Martin, D. Aysun
France Télévisions
Alors que le gouvernement l'avait suspendue, la mesure obligeant les deux-roues à un contrôle technique a été réinstaurée par le Conseil d'État, lundi 31 octobre. Les automobilistes concernés sont en colère.

Le feuilleton du contrôle technique des deux-roues reprend. Le Conseil d’État l’a réinstauré, lundi 31 octobre, revenant sur la décision du gouvernement de suspendre cette mesure impopulaire. "C’est une bêtise, pour moi c’est encore une taxe, une de plus, la vie est déjà assez chère", s’agace un automobiliste. Selon le Conseil d’État, en abrogeant le contrôle technique, le gouvernement aurait désobéi à une directive européenne, qui l’impose depuis 2014.

Une décision qui plaît aux associations écologistes

Le retour du contrôle technique, c’est un premier pas franchi pour les associations écologistes, militantes de longue date contre les deux-roues, mais la mesure pourrait se heurter à plusieurs difficultés. "Rien n’a été mis en place, que ce soit au niveau des mesures alternatives ou des mesures tout court. Les centres de contrôle ne seront pas prêts. On va suivre de près la mise en place de ce contrôle technique", dénonce Franck-Olivier Torro, porte-parole de Ras Le Scoot. Le gouvernement, lui, se cantonne à un lourd silence pour éviter une nouvelle crispation sur le pouvoir d’achat en cette rentrée éruptive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.