Soins dentaires : la stimulation électrique, une solution anti-peur

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 15/07/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Si vous avez peur d'aller chez le dentiste par crainte d'avoir mal, regardez bien ce reportage. Nous sommes allés au King's College de Londres, où des chercheurs ont trouvé une solution pour ranger définitivement la roulette au placard.

Le doux bruit de la fraise. Et l'attente de la douleur. Voici le mal le plus partagé dans le monde : la peur du dentiste.

Je manque parfois de m'évanouir car je ne supporte pas cette sensation.

Ce n'était pas agréable.

Ces souvenirs ne seront peut-étre réservés qu'aux générations passées. Des chercheurs britanniques viennent de trouver un procédé inédit: la stimulation électrique des dents. A l'origine, ce sont les sucres et les acides qui causent les caries. A l'aide de légères impulsions électriques, la dent va se reminéraliser. Le courant stimule la formation des minéraux, tels le calcium et le phosphore.

On veut stopper le développement des caries avant que les dégâts ne soient trop importants. Mais on peut traiter des cas plus sévères en recontruisant la dent. A l'avenir, nous pourrons traiter de larges cavités.

Ce procédé présente l'avantage d'être sans douleur. Il pourrait être mis sur le marché d'ici 3 ans.

Quand on creuse dans la dent, on peut provoquer des dégâts. Ces problèmes pourraient être résolus.

L'application est révolutionnaire mais le principe bien connu. Il est expérimenté dans les océans, comme ici, en Polynésie, avec ces tubes électriques qui régénèrent les coraux menacés.

La grisaille et la pluie, présentes depuis plusieurs jours dans de nombreuses régions, ont laissé la place à un franc et beau soleil. Une météo estivale particulièrement appréciée par les juilletistes qui ont choisi le camping pour passer leurs vacances.

Ce matin au réveil, la bonne nouvelle est venue du ciel.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==