Violeur en série : les aveux de Dino Scala

Un homme insoupçonné jusque là, père de famille, a reconnu avoir violé et agressé sexuellement des dizaines de femmes. Il est actuellement mis en examen pour le viol de 19 femmes âgées entre 13 et 50 ans. Le premier cas pourrait remonter à 1988.

FRANCE 3

Après 30 ans passés à échapper à la police, le violeur de la Sambre a dormi pour la première fois en prison. Depuis son arrestation, Dino Scala a reconnu une quarantaine de viols et d'agressions sexuelles. Pour son avocat, ces aveux ont soulagé son client. Dino Scala, 56 ans, menait dans cette maison de Pont-sur-Sambre (Nord) une vie de famille sans histoire. Dans la commune, tous les connaissaient comme un mari attentionné, père de trois enfants, grand-père aimant et bénévole dévoué à son club de foot qu'il a présidé pendant dix ans.

La fin d'une énigme

Il frappait toujours dans une même zone : la vallée de la Sambre, entre son domicile et son usine. Insaisissable jusqu'à cet ultime viol d'une jeune fille de 16 ans à Erquelinnes, en Belgique, où sa voiture est repérée. À chaque fois, le mode opératoire était le même. Pour la police judiciaire, c'est la fin d'une énigme. Dino Scala est mis en examen pour 16 viols et agressions sexuelles. Les enquêteurs cherchent à identifier les autres victimes du violeur de la Sambre. Il sera à nouveau entendu par un juge d'instruction dans trois semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dino Scala, le violeur présumé de la Sambre (Nord).
Dino Scala, le violeur présumé de la Sambre (Nord). (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)