Violences faites aux femmes : "La loi est là pour protéger les victimes", rappelle Laure Tric

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Laure Tric, avocate au barreau de Paris et secrétaire générale d’Avocats Femmes et Violences, est l'invitée du 23 Heures de franceinfo, vendredi 19 novembre.

Les manifestations prévues samedi 20 novembre peuvent-elles faire avancer la cause des femmes ? "Indéniablement. Tous ces collectifs cela fait sensibiliser le public, cela fait bouger les pouvoirs publics, cela fait parler des violences faites aux femmes. Cette marche que vous allez avoir dans toute la France c'est pour dire stop", assure Laure Tric, avocate au barreau de Paris et secrétaire générale d’Avocats Femmes et Violences, invitée du 23 Heures de franceinfo, vendredi 19 novembre.

"Il faut des moyens pour la prévention"

"La loi est là pour protéger les victimes. Elle est là aussi pour que l'auteur soit sanctionné. Le meurtre contre une femme par son conjoint est puni d'une circonstance aggravante de la réclusion criminelle à perpétuité", rappelle Laure Tric.

Les associations réclament un milliard d'euros pour avoir des moyens pour lutter contre les violences faites aux femmes. "Il faut des moyens pour la prévention, pour des solutions d'hébergement. En l'état actuel des choses il y a, je crois, 10-12% des femmes qui trouvent un hébergement, ce n'est rien du tout", conclut l'avocate au barreau de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.