Toulouse : une femme victime de violences conjugales s'échappe par le balcon, son mari s'enfuit et laisse leurs deux enfants seuls

Un homme de 32 ans est soupçonné d'avoir frappé sa compagne d'une trentaine d'années dans la nuit de samedi à dimanche, à Toulouse. Il a été interpellé et placé en garde à vue.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le quartier des Trois-Cocus à Toulouse (Haute-Garonne). (GOOGLE MAPS)

La police est intervenue pour un cas de violences conjugales, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 novembre, dans le quartier des Izards-Trois Cocus à Toulouse, indique France Bleu Occitanie lundi. Vers 00h30, la femme âgée d'une trentaine d'années a appelé la police en expliquant avoir été frappée et menacée avec un couteau par son conjoint, avant de trouver refuge chez sa soeur en s'échappant par le balcon pour éviter les coups. Le mari violent, lui, a fui l'appartement avant l'arrivée des policiers, abandonnant leurs deux enfants sur place.

La mère est finalement revenue chez elle, accompagnée de sa soeur, lorsque les policiers sont intervenus. Le conjoint a lui aussi refait surface à son domicile, où les policiers n'ont plus eu qu'à l'interpeller et à le placer en garde à vue. Âgé de 32 ans, il est inconnu des services de police et de justice. Il a été placé sous contrôle judiciaire et fait l'objet d'une procédure d'éloignement dans l'attente de son jugement. La femme, elle, s'est vu prescrire deux jours d'interruption totale de travail (ITT).

Selon les chiffres dévoilés par le ministère de l'Intérieur lundi, 160 000 personnes ont été victimes de violences conjugales en 2020 en France. Par ailleurs, 102 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.