Toulouse : garde à vue prolongée pour le compagnon de la femme retrouvée morte au Mirail, deux autres personnes placées en garde à vue

Le principal suspect de cette affaire doit être présenté à un juge mardi.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Entrée du palais de justice de Toulouse (VALENTIN BELLEVILLE / HANS LUCAS)

Après la mort d'une femme de 23 ans à Toulouse dans le quartier du Mirail, la garde à vue de son compagnon a été prolongée lundi 20 septembre, rapporte France Bleu Occitanie qui s'est renseigné auprès du parquet de Toulouse. Deux autres personnes ont été également placées en garde à vue et entendues par la police.

Le parquet attend de savoir si elles ont assisté à la soirée au cours de laquelle la mère de 23 ans a perdu la vie, pour décider s'il faut les poursuivre pour non-assistance à personne en danger ou pas.

Un corps sans vie et des enfants enfermés dans une pièce

Le compagnon de la victime, connu pour des faits de violences conjugales en juin dernier doit être déféré devant un juge mardi 21 septembre. L'autopsie de la mère de famille retrouvée morte dans son appartement rue Aristide Maillol dimanche 19 septembre par les pompiers, le visage tuméfié, aura également lieu ce mardi matin.

C'est peu avant midi que les pompiers étaient intervenus dans cet appartement. C'est le compagnon de la victime qui avait appelé les secours. Mais ils n'ont pu que constater le décès de la jeune femme et ont appelé la police.

Les trois enfants de la jeune femme, âgés de quatre ans, deux ans et un an, avaient été découverts par les pompiers dans l'appartement, enfermés dans une pièce. Ils ont été pris en charge. Selon le parquet de Toulouse, le couple, originaire de Nouvelle-Calédonie, était connu des voisins pour des soirées très festives, bruyantes et alcoolisées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.