Nord : le meurtrier présumé a convaincu Angélique de le suivre, en lui promettant un cadeau pour ses parents

Le meurtrier présumé d'Angélique Six a convaincu l'adolescente de 13 ans de le suivre chez lui. Ce dernier prétendait avoir un cadeau pour ses parents. Sa garde à vue a été prolongée de 24h.

Angélique, 13 ans, avait disparu le 25 avril.
Angélique, 13 ans, avait disparu le 25 avril. (DR)

Le meurtrier présumé d'Angélique Six a convaincu l'adolescente de 13 ans de le suivre chez lui, en lui disant qu'il avait un cadeau pour ses parents, a appris franceinfo dimanche 29 avril, de source proche du dossier. Le corps de l'adolescente a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche, à 1 heure 30 sur la commune voisine de Quesnoy-sur-Deûle, après avoir disparu mercredi 25 avril vers 16h30, dans un jardin public, près de chez elle. Une autopsie de la jeune victime sera pratiquée lundi 30 avril.

Garde à vue prolongée de 24h

La garde à vue de cet homme de 45 ans, père de deux enfants, a été prolongée de 24 heures, dimanche soir, indique le parquet de Lille dans un communiqué. L'homme qui habite Wambrechies (Nord), comme la victime, a avoué les faits et a mené les enquêteurs là "où il avait abandonné le corps de la jeune fille", précise le parquet.

Condamné en 1996 à 9 ans de prison

Du 4 janvier 1994 au 18 janvier 1994, le meurtrier présumé d'Angélique a commis une série de quatre crimes et délits. Il était poursuivi pour "viol avec arme" le 7 janvier 1994, mais également "attentat à la pudeur avec l’usage d’une arme", "tentative d’atteinte à la pudeur" et "vol avec violence". Il avait été interpellé le 22 janvier 1994, et condamné deux ans plus tard, en 1996, à 9 ans de prison. L'homme est sorti le 4 juillet 2000 après avoir passé 6 ans derrière les barreaux, après des remises de peines.