Ce que l'on sait des accusations portées contre le député écologiste Julien Bayou par une ex-compagne

La députée EELV Sandrine Rousseau a affirmé qu'elle avait reçu une ex-compagne de l'actuel secrétaire général du parti. Celle-ci dénonce des comportements inappropriés de la part du dirigeant écologiste, qui s'est mis en retrait de la coprésidence du groupe vert à l'Assemblée. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le député écologiste Julien Bayou, le 17 mai 2022 à Paris.  (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Une nouvelle affaire de violences envers les femmes va-t-elle secouer la Nupes ? Après les révélations concernant le député de La France insoumise Adrien Quatennens, qui a reconnu des violences envers son épouse, le député écologiste Julien Bayou est à son tour visé, sans que la nature exacte des faits ne soit connue. C'est la députée Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Sandrine Rousseau, invitée lundi 19 septembre sur France 5, qui a évoqué ces accusations concernant le secrétaire national de son propre parti. 

A la suite de ce témoignage, Julien Bayou s'est mis en retrait de la coprésidence du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, a appris franceinfo auprès de sources parlementaires, mardi 20 septembre. Il reste toutefois secrétaire national d'EELV jusqu'au congrès du parti, en décembre. 

Des "comportements de nature à briser la santé morale des femmes", selon Sandrine Rousseau

Lundi soir, alors que Sandrine Rousseau est interviewée dans l'émission "C à vous" sur France 5, le collectif Nous Toutes publie un message sur Twitter. Les militantes féministes assurent que la cellule dédiée aux violences sexistes et sexuelles (VSS) du parti "a été saisie en juillet à propos d'accusations de violences commises par Julien Bayou sur son ex-compagne", et déplorent qu'"aucune mesure ne semble avoir été prise".

Invitée à réagir en direct à ce tweet, Sandrine Rousseau a expliqué avoir reçu à son domicile l'ex-compagne de Julien Bayou. "Au moment où j'ai reçu cette femme, elle était dans un état très déprimé, elle était très mal, elle a d'ailleurs fait une tentative de suicide quelques semaines après", a révélé la députée. Selon elle, Julien Bayou aurait eu "des comportements de nature à briser la santé morale des femmes". Sur le fait de savoir s'il devrait quitter ses fonctions de dirigeant au sein d'EELV, l'ex-candidate à la primaire écologiste s'est contentée d'une formule : "On verra, step by step (étape par étape)."

Une rupture douloureuse, selon Julien Bayou

Julien Bayou s'est déjà exprimé sur cette affaire. En juillet, Le Figaro a révélé que la cellule sur les violences faites aux femmes d'Europe Ecologie-Les Verts a été saisie au sujet de l'écologiste. "La commission a été saisie suite à une rupture douloureuse et difficile" a déclaré Julien Bayou au quotidien. Selon lui, cela "ne constitue en rien des violences sexistes ou sexuelles ni des comportements inappropriés envers quiconque"

Son ex-petite amie aurait "une rancœur qu'elle ne cache pas puisqu'elle m'a clairement écrit, trois jours après avoir saisi la commission interne d'EELV : 'Inquiète-toi. Je vais revenir et en force. (...) La chute va être douloureuse'", a assuré le secrétaire national d'EELV. 

EELV réagit

Selon les informations de franceinfo, les députés écologistes se sont réunis mardi matin à l'Assemblée nationale pour évoquer le sujet. 

Dans un communiqué publié mardi après-midi, EELV réagit aux accusations portées par Sandrine Rousseau à l'encontre du secrétaire national du parti. "La cellule d'enquête et de sanction sur le harcèlement et les violences sexuelles et sexistes d'EELV a été saisie au mois de juillet 2022 pour un signalement concernant Julien Bayou. Hier, plusieurs personnes se sont publiquement inquiétées de la lenteur de l'enquête et d'une possible influence politique sur cette cellule" , peut-on lire. Interrogé par franceinfo sur la procédure en cours et l'audition de Julien Bayou par la cellule d'enquête du parti, l'entourage du député EELV n'avait pas répondu mardi après-midi.

"Nous voulons les assurer du soutien d'EELV à l'égard des victimes des violences sexistes et sexuelles, tenons à rappeler l'importance d'accueillir, d'écouter et de protéger leur parole et tenons à réaffirmer que la cellule d'enquête et de sanction doit continuer son travail en toute indépendance et sérénité", conclut le communiqué.

Julien Bayou se met en retrait de la coprésidence du groupe écologiste à l'Assemblée

Mardi, en fin de journée, franceinfo a appris de sources parlementaires que Julien Bayou se mettait en retrait de la coprésidence du groupe écologiste à l'Assemblée nationale. La décision a été prise mardi matin lors de la réunion de groupe au Palais-Bourbon, en présence des 23 députés écologistes.

Le dirigeant des Verts se met en retrait durant l'enquête qui le vise. Dans l'intervalle, Cyrielle Châtelain assurera seule la présidence du groupe. Julien Bayou reste en revanche secrétaire national d'EELV jusqu'au congrès du parti, en décembre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.