Féminicide en Alsace : la fille de Sylvia Walter met en cause la gendarmerie

Sylvia Walter a été mortellement poignardée par son conjoint sous les yeux de sa fille, dimanche 10 novembre. Cette dernière dénonce le délai d'intervention des gendarmes.

FRANCE 3

Sylvia Walter avait 40 ans. Elle est morte dimanche 10 novembre chez elle, poignardée par son mari violent, avec lequel elle était en instance de divorce. Quelques minutes avant sa mort, elle avait appelé sa fille pour demander de l'aide. "On l'a vu lui mettre le dernier coup de couteau dans le cou", confie cette dernière, Stella Guitton. La fille de la victime met en cause les gendarmes, qui étaient déjà intervenus trois jours auparavant au domicile du couple. Elle les avait alertés le soir du drame.

L'Inspection générale de la gendarmerie saisie

La gendarmerie affirme être intervenue sans tarder. Un premier appel téléphonique à 23 heures ne fait état que d'une dispute familiale. Dix minutes plus tard, un second appel indique que le mari est armé d'un couteau. La gendarmerie dépêche alors trois patrouilles, en intervention ailleurs, qui arriveront après que Sylvia Walter ait succombé à ses blessures. Mardi 12 novembre, l'Inspection générale de la gendarmerie (IGGN) a été saisie d'une enquête sur les conditions d'intervention. Le mari de la victime a été arrêté pour meurtre sur conjoint et incarcéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sylvia Walter a été poignardée par son mari qu\'elle voulait le quitter, dimanche 10 novembre. Sa fille, Stella Guitton, accuse les gendarmes d\'avoir mis trop de temps à intervenir. 
Sylvia Walter a été poignardée par son mari qu'elle voulait le quitter, dimanche 10 novembre. Sa fille, Stella Guitton, accuse les gendarmes d'avoir mis trop de temps à intervenir.  (FRANCE 2)