Adolescente violée et tuée à Nantes : "Aucun manquement et aucun dysfonctionnement" dans le suivi du suspect par les autorités judiciaires, selon le ministère de la Justice

L'homme avait déjà été condamné en 2005 à 18 ans de prison pour de multiples viols. Sorti de prison en 2016, il avait respecté "l'ensemble des obligations de soins" auxquelles il était soumis, selon le procureur. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nantes (Loire-Atlantique). (GOOGLE MAPS)

Il n'y a eu "aucun manquement et aucun dysfonctionnement" dans le suivi socio-judiciaire du suspect accusé d'avoir violé et tué une adolescente de 15 ans à Nantes le 20 août dernier, indique le ministère de la Justice dans un communiqué, vendredi 4 septembre. L'homme avait été interpellé le 27 août.

Une mission de l'Inspection générale de la justice avait été diligentée le 29 août pour évaluer le suivi socio-judiciaire de ce multirécidiviste. Elle a été menée par les autorités judiciaires et le service pénitentiaire d'insertion et de probation.

Un rapport final attendu pour la fin octobre

Le suspect figurait dans le fichier des délinquants sexuels. Il avait déjà été condamné en 2005 à 18 ans de prison pour de multiples viols. Sorti de prison en 2016, il avait respecté "l'ensemble des obligations de soins" auxquelles il était soumis, selon le procureur. 

Cette mission doit encore enquêter sur "la continuité des soins assurée pendant le confinement sous l'autorité d'un médecin coordinateur". Elle travaillera aussi sur "les moyens de contrôle à la disposition du juge de l'application des peines en matière de suivi socio-judiciaire", précise le communiqué. Le rapport final est attendu pour le 30 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.