Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Quand Wilfrid Forgues est devenu Sandra : "Le lien très fort avec ma femme a permis à mes enfants de surmonter ce cataclysme"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Envoyé spécial. Quand Wilfrid Forgues est devenu Sandra : "Le lien très fort avec ma femme a permis à mes enfants de surmonter ce cataclysme"
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

A 46 ans, Wilfrid Forgues, champion olympique marié et père de deux enfants, annonce une décision qui va bouleverser son existence et celle de ses proches. Il franchit le pas et devient Sandra. Aujourd'hui, avec son ex-épouse Fabienne, il témoigne pour "Envoyé spécial".

A 46 ans, Wilfrid Forgues est champion olympique de canoë biplace. Il a une femme, Fabienne, et deux enfants, mais il sent qu'il ne peut plus continuer cette vie. Il décide de franchir le pas… et de devenir une femme. Un choix qui va bouleverser son existence et celle de ses proches. Aujourd'hui, Sandra et son ex-femme témoignent pour "Envoyé spécial".

Le couple s'est séparé mais, passé le choc et le désespoir pour Fabienne, les deux femmes ont trouvé une nouvelle complicité et construit une amitié féminine. "Je sentais que Sandra aurait besoin de mon soutien et de mon acceptation, même par rapport aux autres, aux enfants, confie Fabienne, presque étonnée de n'avoir pas eu à se forcer. On ne change pas vingt-cinq ans de vie commune juste parce que le physique a changé !" A ses côtés, Sandra approuve, soulignant "un énorme respect l'un envers l'autre" : "Le détachement mari-femme s'est fait, tout simplement, et on a gardé le meilleur." 

"Je resterai toujours leur papa, même en étant une femme"

Ce lien exceptionnel a permis aux deux enfants du couple de surmonter le cataclysme. Pendant un an, ils ont refusé de voir leur père – ce que celui-ci comprend très bien : "J'étais un modèle, pour eux, un modèle masculin, un modèle viril, donc il y a un petit peu tout qui pouvait s'écrouler. (...) On a mis beaucoup d'amour sur la table, ma femme m'a beaucoup aidé. On a fait une réunion, à quatre, où je leur ai annoncé ça. Et ça a été très dur pour eux."

Une fois passées la honte et la peur du regard des copains, les enfants se reconstruisent. "C'est rigolo, ils m'appellent toujours papa, confie Sandra, et je les encourage à ça, parce que moi, je suis fière d'avoir un papa et une maman. Je pense que je resterai toujours leur papa, même en étant une femme."

Extrait de "Sandra, une femme d'exception", un portrait diffusé dans "Envoyé spécial" le 31 mai 2018.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.