VIDEO. "Même si on est clochard, on peut arriver à mettre de côté 1 500 euros", lâche Jacques Séguéla

Le publicitaire est revenu pour BFMTV sur ses propos polémiques de 2009 autour de la Rolex.

Cette vidéo n'est plus disponible

"Si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie !" La formule de Jacques Séguéla prononcée en 2009 sur France 2 est restée célèbre. Voulant prendre la défense du président de la République de l'époque, Nicolas Sarkozy, le publicitaire avait déclenché une violente polémique. Jacques Séguéla est revenu sur cet épisode pour BFMTV, dans un extrait diffusé lundi 27 juillet : "C’est la plus grande connerie de ma vie et je me suis flanqué une gifle."

"La Rolex est un symbole comme un autre"

"Oui, c’était une connerie. Je ne regrette pas de l’avoir dit, mais ce n’est pas ce que je voulais dire", poursuit le communicant, qui tente une nouvelle explication. "Ça voulait dire que la vie est un rêve, qu’il faut rêver de tout. La Rolex est un symbole comme un autre et j’aurais pu dire une Ferrari, un stylo Bic, peu importe, un objet culte dont on a envie."

Jacques Séguéla semble alors s'enfoncer un peu plus : "Il n’y a pas de raison de dire aux gens 'Vous êtes condamnés à ne jamais vous faire le plaisir de votre vie'. On a quand même le droit, même si on est clochard, on peut arriver à mettre de côté 1 500 euros ! On a le droit de rêver nom de Dieu ! ".

Jacques Séguéla au festival de Deauville, le 9 septembre 2011.
Jacques Séguéla au festival de Deauville, le 9 septembre 2011. (DAMIEN MEYER / AFP)