Cet article date de plus de six ans.

Vidéo FN : "À Fréjus, nous aidons les Français"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

David Rachline, 27 ans, a été élu maire de Fréjus (Var) aux municipales de 2014. Engagé dès l'âge de 15 ans au Front national, le jeune édile tire un bilan positif de la première année de son mandat municipal. Extrait de "13h15 le dimanche" du 5 avril.

David Rachline, le nouveau maire de Fréjus, élu aux municipales de 2014, entend démontrer la capacité du Front national à bien gérer une ville. "Nous désendettons de quasiment 10 millions d'euros rien que sur la première année. Sans augmenter les impôts, cela relève du tour de force", explique cet élu de 27 ans.

"Tous les observateurs locaux et les Fréjusiens s'attendaient à ce qu'on soit obligés de les augmenter. Pour l'instant, au niveau local, nous démontrons que nous sommes capables de bien gérer une commune", conclut l'élu, sans pouvoir toutefois s'appuyer sur un audit de la ville – promis pendant la campagne et abandonné depuis ou remis à plus tard...

"Aider ceux qui le méritent vraiment"

David Rachline, qui milite au FN depuis l'âge de 15 ans, a reçu Marion Maréchal-Le Pen pendant la campagne des départementales. À la tribune, il prononce devant elle un discours pendant lequel il désigne clairement ses cibles : "Nous avons essayé de mettre fin à l'engraissement des centres sociaux qui, dans un certain nombre de cas, ne servent qu'à subventionner des gens qui ne le méritent pas."

"À Fréjus, nous avons choisi d'aider ceux qui le méritent vraiment, pas ceux qui se font entendre en brûlant des voitures ou bafouant les valeurs de la République. Nous aidons les Français", proclame David Rachline sous les applaudissements nourris de son auditoire. Des mots qui ont su convaincre aussi les électeurs aux dernières départementales. Deux de ses adjoints ont été élus dès le premier tour avec 51 % des suffrages.

 

> Une vidéo extraite de l'intégrale de 13h15 le dimanche du 5 avril 2015, le magazine d'information présenté par Julian Bugier sur France 2.

> Un autre temps fort :

FN : "La fête du cochon est un apprentissage de la République"

> À lire également sur Géopolis :

L'extrême droite est-elle la même partout en Europe ?

L'antisémitisme "reste inscrit dans l'ADN" du FN, selon un nationaliste anglais

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.