VIDEO. Médecin et catholique pratiquante, elle accepte d'euthanasier les patients qui le demandent

Un rapport parlementaire sur la fin de vie va rendre ses premières conclusions vendredi 12 décembre. Corinne Van Ooste raconte son quotidien à Bruxelles dans un livre.

FRANCE 2

Corinne Van Ooste, médecin et catholique fervente de 57 ans, dirige un service de soins palliatifs, en Belgique. Elle est amenée à abréger la vie de ses patients, s'ils le demandent, car l'euthanasie est autorisée dans le pays. "En tant que médecin je me suis engagée à soulager la personne. L'euthanasie est un échec par rapport au fait de pouvoir soulager sans tuer. Mais si la personne me dit qu'elle préfère mourir plutôt que de continuer à vivre, je l'écoute", explique Corinne Van Ooste.

"Mourir dignement"

"C'est une libération, un moyen de mourir sans trop de souffrances, dignement", soupire un malade qui n'a plus de perspectives de guérison. Une injection létale lui sera injectée quelques jours plus tard, en présence de sa famille. "Je sais que je vais tuer, que l'injection que je fais provoque la mort. Mais ces patients, de toute façon, seraient décédés, car ils sont atteints de maladies graves et incurables", affirme Corinne Van Ooste.

Le JT
Les autres sujets du JT
( FRANCE 2)