Cet article date de plus de neuf ans.

Viande : le fournisseur de Panzani passait, lui aussi, par les Pays-Bas

Gel Alpes, qui fournit la viande pour les raviolis des marques William Saurin et Panzani, a annoncé mardi qu'il s'est alimenté auprès du même fournisseur que Spanghero. Le néerlandais Windmeijer.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (SIPA/Martin Lee Autre)

Et l'on reparle des Pays-Bas, à propos du scandale de la viande de cheval
dans les plats préparés. Mardi, Panzani, a annoncé avoir détecté de la viande de cheval
dans ses boîtes de raviolis
vendues en France. Des plats fabriqués par son
sous-traitant William Saurin. 
Ce mercredi, le fournisseur de Panzani, Gel Alpes déclare qu'il est passé par
le même fournisseur néerlandais que Spanghero, Windmeijer.

Analyse des produits
roumains

Le directeur général de Gel Alpes, Stéphane Maloisel,
explique que le 8 février, son groupe a "identifié"
qu'il avait "un fournisseur commun avec Spanghero, le néerlandais
Windmeijer, dont le commercial est Jan Fasen, qui nous a livré de la viande
bovine d'origine roumaine
".

Gel Alpes a alors isolé les lots de Windmeijer : 130 tonnes. Neuf analyses
ont été réalisées. Elles ont révélé la présence de viande de cheval étiquetées bœuf.
"Nous
avons trouvé des lots avec du boeuf uniquement, d'autres avec un mélange
boeuf/cheval dans des proportions variables et d'autres avec seulement du
cheval
", a expliqué Stéphane Maloisel.

Selon le patron, en plus de Panzani, et son sous-traitant William Saurin, deux
autres clients de Gel Alpes sont concernés mais il a refusé de dire lesquels.

La société française a porté plainte contre X pour tromperie et ne travaille
plus avec le fournisseur néerlandais.

Windmeijer déjà cité

Mi-février, les noms de
Windmeijer et de son commercial Jan Fasen étaient déjà apparus
. Le Néerlandais racontait qu'il avait effectivement vendu de la viande de cheval
à des sociétés françaises. Il soutenait qu'elles savaient que la viande
n'était pas du bœuf.

Des déclarations qui
ont été prises avec précaution car Jan Fasen a déjà été condamné pour tromperie
sur la marchandise. En janvier 2012, il a écopé d'un an de prison dont
trois mois avec sursis. Il est accusé d'avoir vendu de la viande de cheval
provenant d'Amérique du Sud pour du bœuf allemand halal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.