Un téléphone portable dans le cartable dès le CE1 : "Il faut vivre avec son temps"

Selon une étude du cabinet Junior City, plus de la moitié des enfants de 7 à 14 ans (55%) possèdent désormais leur propre smartphone. Et ils sont de plus en plus jeunes à en réclamer un.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une centaine de députés de la majorité lancent le 10 décembre 2021 une campagne numérique contre la surexposition des enfants aux écrans, à travers une tribune publiée dans "Le Monde". 
 (KARINE PERON LE OUAY / HANS LUCAS / AFP)

C'était peut-être un cadeau de Noël : une étude du cabinet Junior City révèle qu'un écolier sur deux possède désomais un téléphone portable. Et le phénomène s'est fortement accéléré en 2021 : le nombre d'écoliers équipés d'un portable y a augmenté de 12%.

Dans la famille de Louis-Gabriel, en CE1, le débat est déjà ouvert depuis plusieurs mois. Il y a d'abord le papa: "Pour moi, c'est non ! Il sait lire, mais pour autant, il n'a pas besoin de téléphone. Mais en même temps, tout ce que je vous dis là, ça s'arrête puisque c'est pas moi qui vais décider. C'est leur mère. Et dès que j'aurai le dos tourné, ils ont leur téléphone, c'est garanti". 

Et Julie, la maman, tranche: "Je pense que oui, puisqu'en fait, il faut vivre avec son temps. Mon grand de 7 ans m'a réclamé un portable puisqu'il a un copain qui en a déjà un."

"Aujourd'hui, tout est numérique, donc c'est important qu'il ne soit pas plus lésé que d'autres".

Julie, une mère de famille

à franceinfo

Très convaincant, Louis-Gabriel est exactement de cet avis : "Je leur demande à longueur de journée. On peut appeler les urgences... et aussi les jeux éducatifs. Mais je crois que je vais d'abord attendre le collège" confie-t-il finalement.

C'est d'ailleurs ce que disaient les écoliers plus âgés jusqu'à l'année dernière, selon Yves Cognard, à la tête de l'Institut d'études Junior City : "En fin d'année 2020, on avait 15% de ces 7-8 ans qui avaient un téléphone portable et qui sont devenus 26% en l'espace d'une année. Et puis, chez les plus âgés, les 9-10 ans, on est passé de 29 à 41%".

Selon cette étude, le smartphone fait figure d’objet "d’émancipation et d’autonomie" pour les enfants... qui l'utilisent rarement pour téléphoner, mais essentiellement pour des SMS, jouer et regarder des vidéos. Parallèlement, pour les parents, ce premier smartphone est "un moyen de responsabiliser, de témoigner un nouveau niveau de confiance et se rassurer". 

En Suède ou aux Etats-Unis, ce sont déjà sept enfants sur dix qui sont équipés.

Etude barométrique annuelle réalisée par JuniorCity en plusieurs vagues (les chiffres cités proviennent de la vague de septembre 2021), sur les centres d’intérêt & les habitudes de consommation des enfants de 4-14 ans & de leurs familles – 900 familles représentatives national, avec enfants de 1 à14 ans.

Un téléphone portable dans le cartable dès le CE1 : "Il faut vivre avec son temps"
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.