VIDEO. Trappes : les images de la nuit de violence

Plusieurs centaines d'habitants s'en sont pris au commissariat de la ville vendredi soir après le contrôle d'identité tendu d'une femme entièrement voilée.

Francetv info / France 2 - Hugo Clément et Vivien Roussel

Nuit électrique à Trappes (Yvelines). Des heurts ont opposé, vendredi 19 juillet au soir, environ 250 habitants du quartier aux forces de l'ordre. Vers 20h30, des riverains ont jeté des pierres en direction du commissariat et sur les fonctionnaires de police. Des abribus ont plus tard été brisés et des détritus incendiés à différents endroits du quartier, notamment près de l'hôpital privé de Trappes. Nos confrères de France 2 Hugo Clément et Vivien Roussel ont pu le constater.

Les habitants protestaient contre l'interpellation jeudi, d'un homme qui s'était opposé au contrôle par la police de son épouse portant un voile intégral. Selon les sources policières, le mari a porté des coups à un policier, ce qui lui a valu d'être interpellé et placé en garde à vue, avant d'être remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Depuis Marseille (Bouches-du-Rhône), sur fond de polémique entre droite et gauche à propos de ces événements, Manuel Valls a condamné des violences "inacceptables". "S'en prendre aux forces de l'ordre, aux institutions, aux biens publics n'a aucun sens, ne règle aucun problème et est inadmissible." 

Un policier passe devant le commissariat de Trappes (Yvelines), après une nuit de violences, samedi 20 juillet 2013.
Un policier passe devant le commissariat de Trappes (Yvelines), après une nuit de violences, samedi 20 juillet 2013. (FRED DUFOUR / AFP)