Société : des mairies réclament une caution avant les mariages

Publié
Société : des mairies réclament une caution avant les mariages
FRANCE 3
Article rédigé par
P. Mauger, H. Capelli, F. Donjon, V. Casanova, France 3 Bourgogne, F. Pairaud - France 3
France Télévisions

Un grand nombre de mariages est attendu en 2023. Près de 300 000 noces pourraient avoir lieu en France. Pour lutter contre les incivilités, des communes ont mis en place un système de caution.

2023 s’annonce être une année record en termes de nombre de mariages et près de 300 000 unions sont programmées. Mais bien souvent, ce genre d’événement donne lieu à des incivilités, à des dégradations ou à une pollution sonore. À Autun (Saône-et-Loire), la mairie souhaite lutter contre des débordements. Pour ce faire, une caution de 1 000 euros est demandée à chaque mariage. "Nous avions déjà auparavant eu à faire à ce genre de débordements", explique Cathy Nicolao, adjointe à la mairie.

Les riverains heureux de cette mesure

La décision de faire payer une caution fait le bonheur de plusieurs riverains, excédés par les débordements engendrés par les mariages. "Les gens peuvent bien se marrer et faire la fête sans exagérer et faire des rodéos", témoigne une habitante d’Autun. Plusieurs images de rodéos avaient marqué les esprits comme à Saint-Denis en région parisienne. Dans plusieurs villes comme à Poissy, le système a déjà été mis en place.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.