Cet article date de plus de cinq ans.

Sécurité routière : un rapport pointe la responsabilité de l'Etat

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Sécurité routière : un rapport pointe l'État français
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions
Le rapport de l'inspection générale de l'administration pointe le manque de volonté politique de l'État français. 

Le texte confidentiel a été révélé par le Journal du Dimanche. En matière de sécurité routière, l'Etat manquerait de volonté politique. "La gouvernance de cette politique s'est affaiblie ces dernières années : éclatement des responsabilités et infrastructures (...). Au regard des résultats de nos voisins, des progrès sont encore possibles", souligne le rapport de l'inspection générale de l'administration.

Ses auteurs dénoncent aussi une absence de vision globale. "Aujourd'hui on voit bien que'il n'y a pas une volonté de prendre des mesures efficaces avec l'idée qu'elles pourraient contrarier et aller à l'encontre de l'opinion publique", explique le Professeur Claude Got, expert en sécurité routière.

Comportements à risques

En 2014, les accidents mortels ont augmenté de plus de 3%. Tous les comportements à risques repartent à la hausse. Ainsi 23% des accidents mortels ont impliqué des conducteurs sous l'emprise de stupéfiants. Même chose pour l'alcool : 28% des conducteurs de ces accidents en avaient consommé. L'an dernier, 3 384 personnes ont perdu la vie sur les routes. C'est 116 de plus que l'année précédente.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.